Archive

Posts Tagged ‘nuits sonores’

Kraftwerk

20/05/2014 3 commentaires

Peut-être avez-vous vu des affiches, et probablement en avez-vous entendu parler : Kraftwerk sera à Lyon pour un concert exceptionnel en clôture des Nuits Sonores le dimanche 1er juin.

Kraftwerk Affiche

Oui, je sais, c’est pas l’affiche de Lyon, mais elle y ressemble…

J’avoue que je suis très surpris de voir que ce concert n’est pas encore complet. Je ne connais pas la jauge, elle est peut-être énorme, mais malgré tout un événement d’une telle ampleur aurait du être sold out dès le premier jour.

Peut-être est-ce dû au tarif un peu élevé (46€), mais plusieurs concerts des Nuits de Fourvière arrivent à ces tarifs là et ont été complets très vite. Sans parler des comédies musicales et autres artistes made in Star Ac ou Pop Star qui passent à la Halle Tony Garnier. On parle quand même d’un groupe vraiment culte, là.

Petite bio express et playlist pour vous donner envie d’y aller.

Kraftwerk est un groupe allemand formée en 1970 par deux amis, Florian Schneider-Esleben et Ralf Hüttler, passionnés de musique expérimentale électronique. Leur principale source d’inspiration est l’univers industriel de la région de la Ruhr qui les entoure. Après quelques albums jugés trop expérimentaux, le succès arrive dès 1974 avec Autobahn (autoroute en allemand). Vous avez probablement déjà entendu la chanson titre :

Qui existe aussi en version longue

.

L’utilisation de nombreuses machines, synthétiseurs et autres samplers, encore assez peu courant à l’époque va leur permettre de pousser leur concept à fond, et de créer un style à part entière, à base de musique électronique répétitive, avec des paroles en plusieurs langues parfois chantées au vocodeur.

Les anglais baptiseront ce nouveau style Krautock,  soit rock du « chou », de Kraut, terme péjoratif pour désigner les soldats allemands pendant la seconde guerre mondiale, mais aussi en hommage à une chanson d’Amon Düül I (ne pas confondre avec Amon Düül II, nan mais les gars, sérieux…). Les allemands préféreront eux le terme Musique Cosmique, ce qui n’est pas déconnant au final, pas tant au niveau des thèmes mais surtout du rendu musical.

kraftwerk-studio

Après Autobahn, les succès s’enchaineront, avec par exemple Radio-Activity, Trans-Europe Express (avec une version spéciale en allemand), The Robots (sur l’album The Man Machine), Computerworld, etc…

.

Après une sorte de traversée du désert de près de 15 ans avec seulement une compilation sortie, Kraftwerk revient en 2003 avec l’album Tour de France Soundtracks, avec lequel ils tourneront dans les plus grandes villes du monde pendant 9 ans, puis dans des lieux prestigieux (MoMa, Tate Modern, festivals à São Paolo, Tokyo ou Montreux, etc…)

Le concert qui sera présenté aux Nuits Sonores serait donc déjà un événement rien que par la présence du groupe, tant ils ont inspiré des grands noms de la musique passée et actuelle et qu’ils restent malgré tout très actuel. Mais ce concert sera en réalité une performance audiovisuelle, avec projection 3D. A priori, on est loin de la technologie high-tech d’Hollywood, mais le rendu et le spectacle semblent largement au rendez-vous.

Kraftwerk 3D

Plus d’infos sur leur site internet, avec notamment pas mal de clips à visionner, ainsi qu’une sorte d’appli jouable en flash.

ET comme je suis trop sympa je vous ai fait une petite playliste.

En tout cas moi j’y serais. On se voit là-bas ?

 .

La Colonie de Vacances

17/05/2014 2 commentaires

Je ne vais pas pouvoir beaucoup vous parler des Nuits Sonores, car je ne suis pas un grand spécialiste de l’électro. A part quelques exceptions, les seuls noms que je connais dans la programmation sont des groupes plutôt de rock. Et il y en a un dont je dois vous parler depuis maintenant plusieurs mois, il s’agit de La colonie de Vacances.

 La colonie de vacances

Pendant mon séjour à la Réunion – il y a 6 mois déjà ! – je ne vous cacherais pas qu’une chose m’a manqué, c’est les concerts. Je ne vous raconte même pas tous les concerts que j’ai ratés à l’époque à Lyon (Griefjoy, Suuns, Austra, London Grammar, Fauve, etc…). Aussi quand j’ai vu l’affiche du concert de Pneu + Electric Electric + Papier Tigre + Marvin au bout de quelques semaines de disette, j’ai bondi de joie.

En effet, non seulement il s’agit de quatre groupes qui sont déjà passé plusieurs fois à Lyon (Grrrnd Zero, Sonic, Marché Gare, souvent grâce à Génération Spontanée), mais que je n’ai jamais eu l’occasion de voir, mais en plus, ils reproduisaient l’événement qu’ils avaient présenté l’année dernière à L’Epicerie Moderne : la Colonie de Vacances.

Je ne sais pas exactement pourquoi ce nom, mais voici le concept : les 4 groupes jouent chacun sur une des 4 scènes disposées face à face, avec le public au centre. Et précision importante, ils jouent ensemble ! Pas tout le temps, mais quand même assez souvent, et quand ils le font, c’est tout simplement enormissime !!

Il y a quelques années, Les Ogres de Barback et Les Hurlements d’Léo s’étaient unis pour créer la formation un air, deux familles. Ici, c’est plutôt un air, quatre familles. Ou plutôt quatre branches de la même famille : le rock. Rock pur et dure tendance noise.

C’est comme ça que je me suis retrouvé un samedi soir à chercher une base ULM au fin fond de la Réunion, au bout d’une piste cabossée et non éclairée, parsemée de chiens errants qui gardent les entrepôts alentours et se mettent au milieu de la route (il y en a un ou deux qui y sont restés d’ailleurs…).

 2013-10-12 La Colonie de vacances (02)

Avec, par ordre d’apparition sur l’affiche :

Pneu (Tours) : le duo guitare – batterie joue certainement le rock le plus dur et le plus rapide des quatre groupes, tendance skate-punk parfois.

Electric Electric (Strasbourg) : peut-être le plus doux des quatre (tout est relatif), le trio guitare/chant – clavier – batterie n’a pas eu de chance : ils ont eu plusieurs soucis avec leur matériel, et ils ont carrément fait sauter les plombs.

Papier Tigre (Nantes) : j’ai l’impression que c’est le groupe à l’origine de cette idée loufoque. Formation la plus classique : guitare/chant – basse – batterie.

Marvin (Montpellier) : un peu plus en retrait, le trio guitare – clavier/chant/vocodeur – batterie semble plus timide, peut-être moins expérimenté.

Les quatre groupes ont donc alterné des chansons à eux, avec parfois du renforcement de la part des autres groupes (refrains ou conclusions en particulier). Parfois, les morceaux semblaient avoir été composés spécialement pour la formation, et la sensation d’être au milieu du son, qui plus est en extérieur, était tout simplement extraordinaire, presque jouissive.

J’avais écrit cet article à l’issue du concert pour vous dire que si vous voyez un de ces quatre groupes passer près de chez vous, ou encore mieux la formation La Colonie de Vacances, il fallait foncez, et bien nous y sommes, La Colonie de Vacances sera à Lyon le vendredi 30 mai pour la Nuit 3 des Nuits Sonores.

J’ai fait quelques vidéos à l’iPhone, la qualité n’est pas top mais ça vous donne un aperçu de la mise en scène et de l’ambiance (enfin non, c’était beaucoup plus dément que sur la vidéo l’ambiance).

 

Et Génération Spontanée les avait filmés à l’Epicerie Moderne de façon beaucoup plus pro.

.

Mogwai

07/05/2014 2 commentaires

Après Damon Albarn et Les tambours de Kodo, on continue le décryptage de la programmation des Nuits de Fourvière avec le concert du dimanche 6 juillet par un groupe qui me tient beaucoup à cœur, Mogwai.

mogwai

Rien à voir avec les Gremlins, encore que le nom a probablement la même origine, à savoir un mot chinois qui signifie fantôme ou mauvais esprit. Non, ici je voudrais vous parler du principal représentant de ce que l’on appelle le post-rock. Je l’ai probablement évoqué déjà plusieurs fois ici, car c’est un style que j’apprécie beaucoup, et à vrai dire de plus en plus. Il se caractérise par des morceaux la plupart du temps instrumentaux, longs et souvent expérimentaux. Les instruments peuvent différer d’un groupe à l’autre, mais on retrouve souvent des guitares plaintives et/ou saturées, des synthétiseurs diffusant des nappes atmosphériques, des batteries marquées même si généralement pas rapide. Si vous voulez mieux appréhender ce genre, vous pouvez regarder du côté de Mogwai, donc, mais aussi de Tortoise, Gastr Del Sol, Dirty Three, Stereolab ou encore Godpeed You ! Black Emperor (dont certains membres jouent dans Thee Silver Mt Zion Memorial Orchestra).

Mais revenons à Mogwai. Formé au milieu des années 90s à Glasgow (qui décidément, est à la mode en ce moment, cf les Nuits Sonores), le groupe a sorti en début d’année son 8ème album, Rave Tapes, produit par Paul Savage (batteur de The Delgados et producteurs de dizaines d’albums de nombreux artistes) qui a semble-t-il été très exigeant avec eux. On y retrouve les éléments qui font le succès du groupe, à savoir un mélange de mélodies sombres, planantes ou inquiétantes et de mélodies plus rythmées, surfant sur le retour de l’électro des années 70s, limite krautrock (un peu comme une résonance imprévue à Kraftwerk qui sera en clôture des Nuits Sonores).

.

Le groupe est étrangement et malheureusement relativement peu connu en France, mais sachez que Rave Tapes est le deuxième vinyle le plus vendu au Royaume Uni en 2014 sur les 4 premiers mois (derrière AM d’Arctic Monkeys, mais devant Bruce Springsteen, Elbow et Warpaint)

Si vous voulez vous frottez à Mogwai, ce que je vous encourage fortement, je vous recommanderais d’écouter également la bande originale de la série Les Revenants. Cet album est tout simplement une pure merveille, un truc de dingue, flippant à souhait.

.

Mais l’album précédent, Hardcore will never die, but you will, était déjà excellent (ainsi que ceux d’avant). Ils ont également écrit la bande originale du film Zidane, un portrait du XXIème siècle, aini que deThe Fountain, en collaboration avecClint Mansell (Requiem for a dream).

.

Pour finir de vous convaincre, je vous invite à lire le live report que les copains de Dark Globe ont ramené de Nîmes il y a quelques semaines.

mogwai live

Plus d’informations sur le site internet de Mogwai, sur leur page facebook ou sur le site des Nuits de Fourvière (ou sur mon article d’il y a 4 ans…)

A noter que cette soirée du dimanche 6 juillet sera en fait un co-plateau avec un autre artiste vraiment intéressant dont je vais essayer de vous parler, le canadien folk Timber Timbre.

.

Abschaum

06/04/2014 1 commentaire

Bon, ça commence à manquer de musique et de découverte ici, non ? Je vais essayer de remédier à ça tout de suite en vous parlant d’un projet lyonnais très prometteur, Abschaum.

 abschaum4_zps1d0ee015

J’ai vu circuler le nom d’Abschaum plusieurs fois au cours de ma « veille », mais je n’avais jamais pris le temps de me pencher sur la question. C’est en fait grâce à Amply, le super blog tenu par les bibliothécaires musicaux de la région lyonnaise, qui lui a consacré un article il y a quelques semaines, que je me suis décidé à écouter. Et bien m’en a pris.

Chris Poincelot, l’homme derrière Abschaum, est un musicien prolifique. Il a joué dans de nombreux groupes depuis très longtemps. Mais il est loin le temps où Chris s’inspirait de Nirvana ou Dinosaur Jr. Pour ce nouveau projet solo qu’il a fondé il y a 3-4 ans, les influences seraient plutôt à chercher du côté dark des années 80s, voire même de la période psychédélique ou krautrock des années 70s. Tout cela a été habillement assimilé pour produire un son synthétique sombre et envoutant que ne renierait pas Alan Vega.

Abschaum a déjà 2 EP et 3 albums à son actif, mais pour l’instant uniquement en digital, à écouter et télécharger sur son bandcamp. Le prochain album, Vie et Splendeur, ne devrait pas tarder à sortir.

 Vie et splendeur

.

Personnellement, je trouve ça vraiment très prenant, et je suis content de l’avoir découvert juste avant son concert demain lundi 7 avril au Sonic. C’est dommage que ce soir un lundi, je vous l’accorde, mais je pressens un moment assez intense que je ne louperais pour rien au monde. A noter qu’il partage en fait le plateau du mini festival S’étant Chaussée avec les américains de Excepter et Commando Koko DJ set.

Et sinon, vous pourrez également retrouver Abschaum le vendredi 30 mai à 15h à la Sucrière pour les NS Days.

Plus d’infos sur Abschaum sur son bandcamp ou sa page facebook.

 .

Nuits Sonores 2014

01/03/2014 3 commentaires

Après avoir présenté le mois dernier la programmation des NS Days, l’équipe des Nuits Sonores a présenté cette semaine celle des NS Nights, les nuits à proprement parler.

ns2014

Et là, miracle, je connais même des trucs (rappelez-vous, ce n’est pas franchement le cas pour les NS Days…). Cela tient probablement au fait que le festival fait une place de plus en plus importante à la musique pas strictement électronique (qui est un de mes points faibles, je vous l’accorde).

Pour rappel, les concerts de jours se dérouleront à la Sucrière, la Carte Blanche à Glasgow aura lieu à la Maison de la Confluence (en face de la salle du Marché Gare) tandis que les nuits enflammeront le dancefloor sur le site du Marché de Gros (juste derrière le Marché Gare, donc). Manquerait plus qu’un camping et vous pourriez vivre à la Confluence non stop pendant 5 jours.

Je ne vous ferais pas un copier-coller de la programmation, vous la trouverez en pdf imprimable sur le site des Nuits Sonores, ou sur le site du Petit Bulletin, je vais juste vous faire ma petite sélection.

Par exemple, si j’étais vous, pour la nuit 1 (mercredi 28 mai), j’irais voir De La Montagne. Il s’agit d’un duo plus ou moins lyonnais d’électro-pop très prometteur que vous avez peut-être vu récemment au Marché gare lors des auditions régionales pour le Printemps de Bourges.

Mais surtout, ce jour-là, ne manquez pas Darkside, le duo planant formé par Nicolas Jaar et Dave Harrington. J’avais prévu de vous en parler, il faut vraiment que je m’y mette, du coup.

.

La nuit 2 est traditionnellement dédiée au Circuit Electronique avec plein de petits concerts de groupes de plus petite envergure (ou renommée, devrais-je dire) dans plein de lieux différents : la Plateforme, le DV1, le Clacson, le Transbordeur, le Ninkasi Kao et Kafé, la Marquise, le Sonic, le Terminal, l’Epicerie Moderne ou encore le Périscope. Rien qui ne m’ait vraiment tapé dans l’œil de prime abord, mais il devrait y avoir moyen de faire de belles découvertes quand même.

Pour la nuit 3, jeudi 30 mai, donc, je vous propose carrément du rock qui fait du bruit. Vous pourrez par exemple voir le duo anglais noise Fuck buttons. Mais surtout, surtout, ne manquez pour aucun prétexte La Colonie de Vacances, génial superband formé de 4 groupes de noise français qui jouent en même temps avec le public au centre. Un truc de oufs ! Après les avoir raté à Lyon je les ai vu à la Réunion, j’ai un article tout prêt sur eux que je dois vous publier (teasing, teasing).

.

.

Enfin, pour la nuit 4 (samedi 31 mai, donc), je pense que personnellement je resterais dans le Hall 1.  Vous pourrez y voir les hollandais foutraques de The Ex (un de mes premiers articles sur le blog, soyez indulgents…), suivi de The Brian Jonestown Massacre (dont est inspiré le film DiG!), puis le danois Trentemoller, et enfin les formidables anglais de Suuns que j’ai malheureusement ratés à l’Epicerie Moderne en novembre dernier. Un conseil, n’oubliez pas vos bouchons d’oreilles !!

Évidemment, il y a aussi plein d’autres groupes certainement très bien, Arty Farty, les organisateurs, se trompent rarement.

Nuit 3 - Anciennes usines Brossette

Anciennes usines Brossette – Crédit photo Brice Robert – http://www.b-rob.com

Et comme vous le savez probablement, les Nuits Sonores se clôturent traditionnellement par le concert spécial d’un groupe mythique pas nécessairement en rapport avec la musique électronique. C’est ainsi que j’avais vu Gonzales rapper en 2011, par exemple, ou que j’ai failli voir Pierre Henry en 2010 ou New Order en 2012. Cette année, il y a du lourd, puisque c’est carrément Kraftwerk, les pionniers de la musique électronique, qui viendront nous présenter leur concert en 3D. Soirée mythique en prévision, ne trainez pas pour prendre vos places !

.

En parallèle du festival, se tient également le European Lab, un espace de réflexion  partagé entre l’Hôtel de région et l’hôtel de ville (seule incartade hors de la Confluence si je ne m’abuse), mais j’ai promis à TonioLibero d’en parler sérieusement, donc je vous ferais un article à part.

Retrouvez toutes les infos détaillés sur les Nuits Sonores sur leur site internet ou leur page facebook, et en attendant, je vous propose de regarder le teaser des Nuits Sonores.

.

Et si vous avez un ou deux coups de coeur à me conseiller, n’hésitez pas.

.

Nuits Sonores – NS Days

30/01/2014 6 commentaires

Hier c’était l’effervescence. Attendue comme le messie, la programmation de jour des Nuits Sonores a été dévoilée. En effet, le célèbre festival de musique électronique qui fête cette année sa 12ème édition et qui se tiendra du 28 mai au 1er juin 2014 a, depuis quelques années, un volet un peu plus rock en journée, ce qu’on appelle les NS Days.

ns2014

Après les Subsistances l’année dernière, les NS Days mettent cette année cap au sud pour (ré)investir la Sucrière. Les artistes se répartiront sur deux salles, appelées 1930 et 1960, ainsi que sur l’esplanade (en extérieur, donc).

Je ne sais pas si Le Sucre trouvera une place dans cette programmation, mais ce nouveau lieu perché sur le toit de la Sucrière étant géré par Arty Farty, l’organisation à l’origine justement des Nuits Sonores, ça me paraitrait assez évident.

la Sucrière

En parallèle, une Carte Blanche à Glasgow aura lieu tous les jours de 14h30 à 21h à la Maison de la Confluence, et c’est gratuit. Le jeudi 29 mai, la programmation est en particulier confiée au festival ardéchois Heart of Glass, Heart of Gold, le vendredi 30 au festival basque Baleapop et le samedi 31 au festival drômois Freak Show.

Le Sunday Park aura quant à lui lieu le dimanche 1er juin de 12h à 19h au Parc des Berges, de l’autre côté du Rhône, côté Gerland, et c’est également gratuit.

Côté programmation, j’aurais adoré la détailler et vous donner mes conseils, mais malheureusement je ne connais rien (ah ah ah, le gros nul), à part un peu Dum Dum Girls. Je vous invite donc à lire les articles détaillés du Petit Bulletin et de Tous en Tong qui ont l’air de mieux connaitre. Si vous êtes calés et/ou curieux, vous pouvez la retrouver directement sur le site internet des Nuits Sonores.

Et sinon, rendez-vous le 26 février pour découvrir la programmation des nuits à proprement parler, de retour dans les ruines du Marché de Gros, comme il y a quelques années, ainsi que du traditionnel concert spécial du dimanche soir.

Et vous, elle vous parle cette programmation ?

.

Nuits Sonores – programmation 2013

Après avoir présenté le mois dernier la programmation "de jour" des Nuits Sonores (voir mon précédent article assez complet), l’équipe d’Arty Farty a enfin présenté la programmation "de nuit".

NS2013

Une fois encore, il y a vraiment moult artistes, je vous renvois donc au site pour plus de détail sur chacun d’eux. Et pour rappel, si la programmation de jour (les NS Days) se passe aux Subsistances, la programmation de nuit de déroulera encore cette année dans les anciennes usines Brossette vers Gerland.

Mercredi 8 mai,  Nuit 1 :

Scène 1 : Yasiin Bey aka Mos Def, Busy P, SBTRKT, Boston Bun, Alunageorge, Breton

Scène 2 : Guti, Sonja Moonhear, Steve Bug, Mush, Paradis

Scène 3 : Mujeres, I.R.O.K, Gangpol und Mit, Alto Clark, The Cavemen Five, The Monsters

Jeudi 9 mai, Nuit 2 :

Le traditionnel circuit électronique passera par L’ambassade Club, le DV1, La Marquise, La Plateforme, Le Clacson, Le Transbordeur, Le Club Transbo, Le Marché Gare, le Ninkasi Kafé, le Ninkasi Kao, Le Ninkasi Terrasse et Le Sonic.

Vendredi 10 mai, Nuit 3 :

Scène 1 : Disclosure, Jamie XX, Scuba, Thug Tieg, King Krule

Scène 2 : Villanova, Fritz Kalkbrenner, Paco Osunna, Theo de Montgeri, Steffi

Scène 3 : Dan Deacon, Acid Washed, Daniel Avery, Melody’s Echo Chamber, Connan Mockasin

Samedi 11 mai, Nuit 4 :

Scène 1 : Prins Thomas, Todd Terje Vs Lindstrom, MCDE, Rone, Käpäk, Pantha du Prince & the Bell Laboratory

Scène 2 : Charanjit Singh, DJ Harvey, Daphni, Mazalada Turbo Clap Club, Mark Ernestus presents Jeri Jeri

Scène 3 : Nosaj Thing, Spitzer, Jacques Greene, Eliphino, Cape Town Effect, Evian Christ

Bon, ben je sais pas vous, mais moi j’en connais vraiment pas beaucoup cette année…. :-(

slide-billet-940x360

Pour être complet, il faudra encore avoir le programme des Extra!, vous savez, ces petits plus qui animent la ville pendant toute la durée du festival. Par exemple l’année dernière il y avait eu l’atelier Build It! Play It! avec Yuri Landman, ou encore le Stroboball, ou bien la Food and Shoot Party organisée depuis quelques années avec les copains de Lyon CityCrunch (ex Lyon69.net)

Pas vue de trace non plus du concert spécial traditionnelement organisé le dimanche soir (New Order, The unspeakable Chily Gonzales, Pierre Henri, etc…)

Voici aussi la deuxième partie du teaser tant attendue :

.

Et pour  rappel, voir un petit compte-rendu de mes Nuits Sonores 2012 en photos.

Alors du coup, on va le faire à l’envers, quels sont les artistes que vous me conseillez, vous ?

.

Catégories:Musique Tags:, , ,

Nuits Sonores 2013

24/01/2013 3 commentaires

Si vous aimez la musique électro et même la musique en général, vous savez probablement que c’est aujourd’hui que l’équipe d’Arty Farty a présenté la première partie de la programmation de Nuits Sonores 2013. Je n’ai pas assisté à la conférence de presse qui se tenait cette année aux Subsistances, mais j’ai quand même réussi à glaner quelques informations par-ci par-là.

Nuits Sonores

En guise d’intro, je ne vais pas m’étendre, mais je rappellerais juste que Nuits Sonores est Ze festival des musiques électroniques organisé à Lyon par l’association Arty Farty depuis 2002 le week-end de l’ascension. Cette 11ème édition se tiendra donc du mardi 7 au dimanche 12 mai (un jour de rab grâce aux jours fériés).

La fréquentation de l’événement grandit d’année en année et l’année dernière, plus de 82 000 aficionados sont venus chercher leur dose de BPM et de décibels (doux euphémisme tant le volume sonore était hallucinamment élevé…). Cette année, ils se sont rués sur les pass confiance (c’est-à-dire moins cher mais avant que la programmation ne soit dévoilée) mis en vente à Noël et le livre récapitulatif 10 ans sans dormir s’est également très bien vendu.

Mais voici, sans plus attendre, les principaux noms qui viendront vous accompagner aux Subsistances durant les journées de ce long week-end.

Mercredi 8 mai : NS Day 1 :

Scène 1 (verrière) : Carl Cox et Laurent Garnier – All Day Long

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : Electric Electric, Crime and the City Solution (avec Jim White de Dirty Three, David E. Edwards de 16 Horsepower), J.C. Sàtan

Jeudi 9 mai : NS Day 2 :

Scène 1 (verrière) : Seth Troxler & Friends, Ryan Crosson, Benoit & Sergio, Wild Aspect

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : Anika, Nurse With Wound, Lumerians, K-X-P

Vendredi 10 mai : NS Day 3

Scène 1 (verrière) : Ben Klock, DVS1, Shifted, Planetary Assault System

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : Spectrum (groupe pop revival du Velvet Underground), Camera, Girls Against Boys, Civil Civic

Samedi 11 mai : ND Day 4

Scène 1 (verrière) : Vitalic Disco DJ Set, Tale of Us, Palma Records (Raja, Noma & Reworks, Andrés)

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : The Liminanas, The Mojomatics, The Intelligence

NS 2013

.

Nuits Sonores, c’est aussi une carte blanche donnée à une ville. Cette année, c’est Bruxelles qui sera à l’honneur, avec des groupes comme Driving Dead Girl, LeFtO, DJ Elephant Power, The Experimental Tropical Blues, BRNS et Sun Papa & Lawrence Le Doux

Les apéros sonores se tiendront cette année place General Delfosse (2ème), place Gerson (5ème), rue de la Platière (1er) et jardin du commandant Aubertin (3ème).

Le mini-sonore réservés aux gones se tiendra lui aussi aux Subsistances et la capacité sera augmentée à 150 places.

Le European Lab (ex Labo européen) où les professionnels peuvent se rencontrer, aura toujours lieu à l’hôtel de ville. On y attend Agoria, Para One, l’auteur Aurélien Bellanger (la Théorie de l’information, sorti récemment), Ryan Scheiber (le fondateur du site Pitchfork), le boss du label DFA (heu, on parle de James Murphy, là ? ou de Tim Goldworthy ? ou de quelqu’un d’autre ?)

L’identité visuelle sera confiée au collectif Superscript, comme l’année dernière

Et enfin, quelques Extra! ont été dévoilés : séance photo à base d’électrocution (gné ?), matchs de bike polo, petit déjeuner sonorisé, affiches de concerts réalisés par des auteurs de BD en partenariat avec Experience, fooding, ciné belge, etc…

D’ailleurs, j’en profite pour vous rappeler que si vous vous sentez d’organiser un Extra! (un peu comme Ceci n’est pas un brunch ou le Stroboball l’année dernière), c’est tout à fait possible, car la clôture de l’appel à projet n’est que le 31 janvier. Vous avez encore une semaine. Et vous pouvez notamment rencontrer l’équipe d’Arty Farty ce vendredi Aux Sans Soucis,  58 rue Solomon Reinach dans le 7ème à partir de 19h.

Extra-940x360

Vous allez me dire qu’il manque des infos, là. Et bien oui, pour connaître la programmation des Nuits à proprement parler, il vous faudra encore patienter jusqu’au 21 février. On sait juste que ça se déroulera à nouveau aux usines Brossette dans le 7ème. Quelques noms ont quand même fuités : AlunaGeorge, Todd Terje & Lindstrom

Pas d’info non plus sur le concert spécial  de fin de festival. Une idée de qui pour succéder à New Order, Gonzales ou Pierre Henry ?

Allez, en attendant que je vous parle de quelques groupes (faut que je me renseigne un peu, j’en connais pas beaucoup), voici un petit teaser :

Et bien évidemment, vous retrouverez toutes les infos sur le site internet des Nuits Sonores (et sur l’appli en temps voulu)

Catégories:Musique Tags:, , ,

Mes Nuits Sonores 2012

21/05/2012 9 commentaires

J’ai fini le week-end des Nuits Sonores sur les rotules hier soir, notamment après le super Extra! Ceci n’est pas un brunch ! qu’on a organisé avec mes copains de Lyon69 (vous êtes, venus, dis ?)

 

Je ne vous ferai donc pas de compte-rendu exhaustif, mais je voulais juste vous faire partager rapidement quelques photos et vidéos pour résumer ces 4 jours. Elles sont prises à l’iPhone, alors vous m’excuserez pour la piètre qualité.

Anciennes usines Brosette

Avec plusieurs salles

Mais toujours le son hyper fort

Scratch Bandits Crew

Ceci n’est pas un requin qui vole au dessus de notre studio photo :-)

Les Terrasses de Saint Pierre qui ont accueilli notre brunch cette année

Le site de jour : l’Hôtel Dieu (avant sa rénovation)

Et donc quelques vidéos :

Vous pouvez aussi (re)lire les articles sur les Extra! Stroboball Apocalypse Party et Build it! Play it! ou sur Chevalier Avant-garde et voir tout un tas de belles photos (dont certaines de B-Rob, un des photographes officiel encore pour cette année) sur la page facebook des Nuits Sonores.

A lire également, le compte-rendu par Télérama, celui de Kiblind, ainsi que tout plein d’autres sur le site du Petit Bulletin.

Au final, du bon, du moins bon, de la pluie, bref un festival, quoi :-)

Et vous, vous en pensez quoi ? Vous y étiez ? Vous avez fait quoi du festival ?

Catégories:Musique Tags:, , ,

Chevalier Avant Garde

Je fais plein de découvertes en ce moment, et j’ai envie de les partager avec vous, je suis sympa, hein ?

Aujourd’hui, j’ai découvert le groupe Chevalier Avant Garde. Je n’ai pas trop eu le temps de potasser et je devrais déjà être couché, mais je vous partage rapidement les quelques éléments de bio que j’ai trouvé, car je viens de voir qu’ils joueront aux Nuits Sonores le vendredi 18 mai à 14h sur la scène électro du Village des labels, dans la cour haute de l’hôtel de ville (gratuit).

Dimitri est gréco-égyptien et a passé son enfance en Crête et Filip est plutôt d’origine polonaise. Ils se sont rencontrés à Montréal quelque part durant les années 2000 (j’ai lu 2003 quelque part, 2005 ailleurs, etc…) et après plusieurs EP (dont les excellents Young et Haircut), leur premier album, Heteropias, est sorti il y a peu (encore une fois, la date est un peu floue)

On s’en écoute un bout ?

 Ce qui est cool, c’est qu’il y a plein d’autres titres à écouter sur leur bandcamp.

Je pense que j’irais les voir vendredi. Et vous, vous aimez ?

Catégories:Musique Tags:, ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 132 autres abonnés