Archive

Posts Tagged ‘nuits sonores’

Abschaum

Bon, ça commence à manquer de musique et de découverte ici, non ? Je vais essayer de remédier à ça tout de suite en vous parlant d’un projet lyonnais très prometteur, Abschaum.

 abschaum4_zps1d0ee015

J’ai vu circuler le nom d’Abschaum plusieurs fois au cours de ma « veille », mais je n’avais jamais pris le temps de me pencher sur la question. C’est en fait grâce à Amply, le super blog tenu par les bibliothécaires musicaux de la région lyonnaise, qui lui a consacré un article il y a quelques semaines, que je me suis décidé à écouter. Et bien m’en a pris.

Chris Poincelot, l’homme derrière Abschaum, est un musicien prolifique. Il a joué dans de nombreux groupes depuis très longtemps. Mais il est loin le temps où Chris s’inspirait de Nirvana ou Dinosaur Jr. Pour ce nouveau projet solo qu’il a fondé il y a 3-4 ans, les influences seraient plutôt à chercher du côté dark des années 80s, voire même de la période psychédélique ou krautrock des années 70s. Tout cela a été habillement assimilé pour produire un son synthétique sombre et envoutant que ne renierait pas Alan Vega.

Abschaum a déjà 2 EP et 3 albums à son actif, mais pour l’instant uniquement en digital, à écouter et télécharger sur son bandcamp. Le prochain album, Vie et Splendeur, ne devrait pas tarder à sortir.

 Vie et splendeur

.

Personnellement, je trouve ça vraiment très prenant, et je suis content de l’avoir découvert juste avant son concert demain lundi 7 avril au Sonic. C’est dommage que ce soir un lundi, je vous l’accorde, mais je pressens un moment assez intense que je ne louperais pour rien au monde. A noter qu’il partage en fait le plateau du mini festival S’étant Chaussée avec les américains de Excepter et Commando Koko DJ set.

Et sinon, vous pourrez également retrouver Abschaum le vendredi 30 mai à 15h à la Sucrière pour les NS Days.

Plus d’infos sur Abschaum sur son bandcamp ou sa page facebook.

 .

Nuits Sonores 2014

01/03/2014 1 commentaire

Après avoir présenté le mois dernier la programmation des NS Days, l’équipe des Nuits Sonores a présenté cette semaine celle des NS Nights, les nuits à proprement parler.

ns2014

Et là, miracle, je connais même des trucs (rappelez-vous, ce n’est pas franchement le cas pour les NS Days…). Cela tient probablement au fait que le festival fait une place de plus en plus importante à la musique pas strictement électronique (qui est un de mes points faibles, je vous l’accorde).

Pour rappel, les concerts de jours se dérouleront à la Sucrière, la Carte Blanche à Glasgow aura lieu à la Maison de la Confluence (en face de la salle du Marché Gare) tandis que les nuits enflammeront le dancefloor sur le site du Marché de Gros (juste derrière le Marché Gare, donc). Manquerait plus qu’un camping et vous pourriez vivre à la Confluence non stop pendant 5 jours.

Je ne vous ferais pas un copier-coller de la programmation, vous la trouverez en pdf imprimable sur le site des Nuits Sonores, ou sur le site du Petit Bulletin, je vais juste vous faire ma petite sélection.

Par exemple, si j’étais vous, pour la nuit 1 (mercredi 28 mai), j’irais voir De La Montagne. Il s’agit d’un duo plus ou moins lyonnais d’électro-pop très prometteur que vous avez peut-être vu récemment au Marché gare lors des auditions régionales pour le Printemps de Bourges.

Mais surtout, ce jour-là, ne manquez pas Darkside, le duo planant formé par Nicolas Jaar et Dave Harrington. J’avais prévu de vous en parler, il faut vraiment que je m’y mette, du coup.

.

La nuit 2 est traditionnellement dédiée au Circuit Electronique avec plein de petits concerts de groupes de plus petite envergure (ou renommée, devrais-je dire) dans plein de lieux différents : la Plateforme, le DV1, le Clacson, le Transbordeur, le Ninkasi Kao et Kafé, la Marquise, le Sonic, le Terminal, l’Epicerie Moderne ou encore le Périscope. Rien qui ne m’ait vraiment tapé dans l’œil de prime abord, mais il devrait y avoir moyen de faire de belles découvertes quand même.

Pour la nuit 3, jeudi 30 mai, donc, je vous propose carrément du rock qui fait du bruit. Vous pourrez par exemple voir le duo anglais noise Fuck buttons. Mais surtout, surtout, ne manquez pour aucun prétexte La Colonie de Vacances, génial superband formé de 4 groupes de noise français qui jouent en même temps avec le public au centre. Un truc de oufs ! Après les avoir raté à Lyon je les ai vu à la Réunion, j’ai un article tout prêt sur eux que je dois vous publier (teasing, teasing).

.

.

Enfin, pour la nuit 4 (samedi 31 mai, donc), je pense que personnellement je resterais dans le Hall 1.  Vous pourrez y voir les hollandais foutraques de The Ex (un de mes premiers articles sur le blog, soyez indulgents…), suivi de The Brian Jonestown Massacre (dont est inspiré le film DiG!), puis le danois Trentemoller, et enfin les formidables anglais de Suuns que j’ai malheureusement ratés à l’Epicerie Moderne en novembre dernier. Un conseil, n’oubliez pas vos bouchons d’oreilles !!

Évidemment, il y a aussi plein d’autres groupes certainement très bien, Arty Farty, les organisateurs, se trompent rarement.

Nuit 3 - Anciennes usines Brossette

Anciennes usines Brossette – Crédit photo Brice Robert – http://www.b-rob.com

Et comme vous le savez probablement, les Nuits Sonores se clôturent traditionnellement par le concert spécial d’un groupe mythique pas nécessairement en rapport avec la musique électronique. C’est ainsi que j’avais vu Gonzales rapper en 2011, par exemple, ou que j’ai failli voir Pierre Henry en 2010 ou New Order en 2012. Cette année, il y a du lourd, puisque c’est carrément Kraftwerk, les pionniers de la musique électronique, qui viendront nous présenter leur concert en 3D. Soirée mythique en prévision, ne trainez pas pour prendre vos places !

.

En parallèle du festival, se tient également le European Lab, un espace de réflexion  partagé entre l’Hôtel de région et l’hôtel de ville (seule incartade hors de la Confluence si je ne m’abuse), mais j’ai promis à TonioLibero d’en parler sérieusement, donc je vous ferais un article à part.

Retrouvez toutes les infos détaillés sur les Nuits Sonores sur leur site internet ou leur page facebook, et en attendant, je vous propose de regarder le teaser des Nuits Sonores.

.

Et si vous avez un ou deux coups de coeur à me conseiller, n’hésitez pas.

.

Nuits Sonores – NS Days

30/01/2014 4 commentaires

Hier c’était l’effervescence. Attendue comme le messie, la programmation de jour des Nuits Sonores a été dévoilée. En effet, le célèbre festival de musique électronique qui fête cette année sa 12ème édition et qui se tiendra du 28 mai au 1er juin 2014 a, depuis quelques années, un volet un peu plus rock en journée, ce qu’on appelle les NS Days.

ns2014

Après les Subsistances l’année dernière, les NS Days mettent cette année cap au sud pour (ré)investir la Sucrière. Les artistes se répartiront sur deux salles, appelées 1930 et 1960, ainsi que sur l’esplanade (en extérieur, donc).

Je ne sais pas si Le Sucre trouvera une place dans cette programmation, mais ce nouveau lieu perché sur le toit de la Sucrière étant géré par Arty Farty, l’organisation à l’origine justement des Nuits Sonores, ça me paraitrait assez évident.

la Sucrière

En parallèle, une Carte Blanche à Glasgow aura lieu tous les jours de 14h30 à 21h à la Maison de la Confluence, et c’est gratuit. Le jeudi 29 mai, la programmation est en particulier confiée au festival ardéchois Heart of Glass, Heart of Gold, le vendredi 30 au festival basque Baleapop et le samedi 31 au festival drômois Freak Show.

Le Sunday Park aura quant à lui lieu le dimanche 1er juin de 12h à 19h au Parc des Berges, de l’autre côté du Rhône, côté Gerland, et c’est également gratuit.

Côté programmation, j’aurais adoré la détailler et vous donner mes conseils, mais malheureusement je ne connais rien (ah ah ah, le gros nul), à part un peu Dum Dum Girls. Je vous invite donc à lire les articles détaillés du Petit Bulletin et de Tous en Tong qui ont l’air de mieux connaitre. Si vous êtes calés et/ou curieux, vous pouvez la retrouver directement sur le site internet des Nuits Sonores.

Et sinon, rendez-vous le 26 février pour découvrir la programmation des nuits à proprement parler, de retour dans les ruines du Marché de Gros, comme il y a quelques années, ainsi que du traditionnel concert spécial du dimanche soir.

Et vous, elle vous parle cette programmation ?

.

Nuits Sonores – programmation 2013

Après avoir présenté le mois dernier la programmation "de jour" des Nuits Sonores (voir mon précédent article assez complet), l’équipe d’Arty Farty a enfin présenté la programmation "de nuit".

NS2013

Une fois encore, il y a vraiment moult artistes, je vous renvois donc au site pour plus de détail sur chacun d’eux. Et pour rappel, si la programmation de jour (les NS Days) se passe aux Subsistances, la programmation de nuit de déroulera encore cette année dans les anciennes usines Brossette vers Gerland.

Mercredi 8 mai,  Nuit 1 :

Scène 1 : Yasiin Bey aka Mos Def, Busy P, SBTRKT, Boston Bun, Alunageorge, Breton

Scène 2 : Guti, Sonja Moonhear, Steve Bug, Mush, Paradis

Scène 3 : Mujeres, I.R.O.K, Gangpol und Mit, Alto Clark, The Cavemen Five, The Monsters

Jeudi 9 mai, Nuit 2 :

Le traditionnel circuit électronique passera par L’ambassade Club, le DV1, La Marquise, La Plateforme, Le Clacson, Le Transbordeur, Le Club Transbo, Le Marché Gare, le Ninkasi Kafé, le Ninkasi Kao, Le Ninkasi Terrasse et Le Sonic.

Vendredi 10 mai, Nuit 3 :

Scène 1 : Disclosure, Jamie XX, Scuba, Thug Tieg, King Krule

Scène 2 : Villanova, Fritz Kalkbrenner, Paco Osunna, Theo de Montgeri, Steffi

Scène 3 : Dan Deacon, Acid Washed, Daniel Avery, Melody’s Echo Chamber, Connan Mockasin

Samedi 11 mai, Nuit 4 :

Scène 1 : Prins Thomas, Todd Terje Vs Lindstrom, MCDE, Rone, Käpäk, Pantha du Prince & the Bell Laboratory

Scène 2 : Charanjit Singh, DJ Harvey, Daphni, Mazalada Turbo Clap Club, Mark Ernestus presents Jeri Jeri

Scène 3 : Nosaj Thing, Spitzer, Jacques Greene, Eliphino, Cape Town Effect, Evian Christ

Bon, ben je sais pas vous, mais moi j’en connais vraiment pas beaucoup cette année…. :-(

slide-billet-940x360

Pour être complet, il faudra encore avoir le programme des Extra!, vous savez, ces petits plus qui animent la ville pendant toute la durée du festival. Par exemple l’année dernière il y avait eu l’atelier Build It! Play It! avec Yuri Landman, ou encore le Stroboball, ou bien la Food and Shoot Party organisée depuis quelques années avec les copains de Lyon CityCrunch (ex Lyon69.net)

Pas vue de trace non plus du concert spécial traditionnelement organisé le dimanche soir (New Order, The unspeakable Chily Gonzales, Pierre Henri, etc…)

Voici aussi la deuxième partie du teaser tant attendue :

.

Et pour  rappel, voir un petit compte-rendu de mes Nuits Sonores 2012 en photos.

Alors du coup, on va le faire à l’envers, quels sont les artistes que vous me conseillez, vous ?

.

Catégories:Musique Tags:, , ,

Nuits Sonores 2013

24/01/2013 3 commentaires

Si vous aimez la musique électro et même la musique en général, vous savez probablement que c’est aujourd’hui que l’équipe d’Arty Farty a présenté la première partie de la programmation de Nuits Sonores 2013. Je n’ai pas assisté à la conférence de presse qui se tenait cette année aux Subsistances, mais j’ai quand même réussi à glaner quelques informations par-ci par-là.

Nuits Sonores

En guise d’intro, je ne vais pas m’étendre, mais je rappellerais juste que Nuits Sonores est Ze festival des musiques électroniques organisé à Lyon par l’association Arty Farty depuis 2002 le week-end de l’ascension. Cette 11ème édition se tiendra donc du mardi 7 au dimanche 12 mai (un jour de rab grâce aux jours fériés).

La fréquentation de l’événement grandit d’année en année et l’année dernière, plus de 82 000 aficionados sont venus chercher leur dose de BPM et de décibels (doux euphémisme tant le volume sonore était hallucinamment élevé…). Cette année, ils se sont rués sur les pass confiance (c’est-à-dire moins cher mais avant que la programmation ne soit dévoilée) mis en vente à Noël et le livre récapitulatif 10 ans sans dormir s’est également très bien vendu.

Mais voici, sans plus attendre, les principaux noms qui viendront vous accompagner aux Subsistances durant les journées de ce long week-end.

Mercredi 8 mai : NS Day 1 :

Scène 1 (verrière) : Carl Cox et Laurent Garnier – All Day Long

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : Electric Electric, Crime and the City Solution (avec Jim White de Dirty Three, David E. Edwards de 16 Horsepower), J.C. Sàtan

Jeudi 9 mai : NS Day 2 :

Scène 1 (verrière) : Seth Troxler & Friends, Ryan Crosson, Benoit & Sergio, Wild Aspect

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : Anika, Nurse With Wound, Lumerians, K-X-P

Vendredi 10 mai : NS Day 3

Scène 1 (verrière) : Ben Klock, DVS1, Shifted, Planetary Assault System

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : Spectrum (groupe pop revival du Velvet Underground), Camera, Girls Against Boys, Civil Civic

Samedi 11 mai : ND Day 4

Scène 1 (verrière) : Vitalic Disco DJ Set, Tale of Us, Palma Records (Raja, Noma & Reworks, Andrés)

Scène 3 (Red Bull Music Academy Stage) : The Liminanas, The Mojomatics, The Intelligence

NS 2013

.

Nuits Sonores, c’est aussi une carte blanche donnée à une ville. Cette année, c’est Bruxelles qui sera à l’honneur, avec des groupes comme Driving Dead Girl, LeFtO, DJ Elephant Power, The Experimental Tropical Blues, BRNS et Sun Papa & Lawrence Le Doux

Les apéros sonores se tiendront cette année place General Delfosse (2ème), place Gerson (5ème), rue de la Platière (1er) et jardin du commandant Aubertin (3ème).

Le mini-sonore réservés aux gones se tiendra lui aussi aux Subsistances et la capacité sera augmentée à 150 places.

Le European Lab (ex Labo européen) où les professionnels peuvent se rencontrer, aura toujours lieu à l’hôtel de ville. On y attend Agoria, Para One, l’auteur Aurélien Bellanger (la Théorie de l’information, sorti récemment), Ryan Scheiber (le fondateur du site Pitchfork), le boss du label DFA (heu, on parle de James Murphy, là ? ou de Tim Goldworthy ? ou de quelqu’un d’autre ?)

L’identité visuelle sera confiée au collectif Superscript, comme l’année dernière

Et enfin, quelques Extra! ont été dévoilés : séance photo à base d’électrocution (gné ?), matchs de bike polo, petit déjeuner sonorisé, affiches de concerts réalisés par des auteurs de BD en partenariat avec Experience, fooding, ciné belge, etc…

D’ailleurs, j’en profite pour vous rappeler que si vous vous sentez d’organiser un Extra! (un peu comme Ceci n’est pas un brunch ou le Stroboball l’année dernière), c’est tout à fait possible, car la clôture de l’appel à projet n’est que le 31 janvier. Vous avez encore une semaine. Et vous pouvez notamment rencontrer l’équipe d’Arty Farty ce vendredi Aux Sans Soucis,  58 rue Solomon Reinach dans le 7ème à partir de 19h.

Extra-940x360

Vous allez me dire qu’il manque des infos, là. Et bien oui, pour connaître la programmation des Nuits à proprement parler, il vous faudra encore patienter jusqu’au 21 février. On sait juste que ça se déroulera à nouveau aux usines Brossette dans le 7ème. Quelques noms ont quand même fuités : AlunaGeorge, Todd Terje & Lindstrom

Pas d’info non plus sur le concert spécial  de fin de festival. Une idée de qui pour succéder à New Order, Gonzales ou Pierre Henry ?

Allez, en attendant que je vous parle de quelques groupes (faut que je me renseigne un peu, j’en connais pas beaucoup), voici un petit teaser :

Et bien évidemment, vous retrouverez toutes les infos sur le site internet des Nuits Sonores (et sur l’appli en temps voulu)

Catégories:Musique Tags:, , ,

Mes Nuits Sonores 2012

21/05/2012 9 commentaires

J’ai fini le week-end des Nuits Sonores sur les rotules hier soir, notamment après le super Extra! Ceci n’est pas un brunch ! qu’on a organisé avec mes copains de Lyon69 (vous êtes, venus, dis ?)

 

Je ne vous ferai donc pas de compte-rendu exhaustif, mais je voulais juste vous faire partager rapidement quelques photos et vidéos pour résumer ces 4 jours. Elles sont prises à l’iPhone, alors vous m’excuserez pour la piètre qualité.

Anciennes usines Brosette

Avec plusieurs salles

Mais toujours le son hyper fort

Scratch Bandits Crew

Ceci n’est pas un requin qui vole au dessus de notre studio photo :-)

Les Terrasses de Saint Pierre qui ont accueilli notre brunch cette année

Le site de jour : l’Hôtel Dieu (avant sa rénovation)

Et donc quelques vidéos :

Vous pouvez aussi (re)lire les articles sur les Extra! Stroboball Apocalypse Party et Build it! Play it! ou sur Chevalier Avant-garde et voir tout un tas de belles photos (dont certaines de B-Rob, un des photographes officiel encore pour cette année) sur la page facebook des Nuits Sonores.

A lire également, le compte-rendu par Télérama, celui de Kiblind, ainsi que tout plein d’autres sur le site du Petit Bulletin.

Au final, du bon, du moins bon, de la pluie, bref un festival, quoi :-)

Et vous, vous en pensez quoi ? Vous y étiez ? Vous avez fait quoi du festival ?

Catégories:Musique Tags:, , ,

Chevalier Avant Garde

Je fais plein de découvertes en ce moment, et j’ai envie de les partager avec vous, je suis sympa, hein ?

Aujourd’hui, j’ai découvert le groupe Chevalier Avant Garde. Je n’ai pas trop eu le temps de potasser et je devrais déjà être couché, mais je vous partage rapidement les quelques éléments de bio que j’ai trouvé, car je viens de voir qu’ils joueront aux Nuits Sonores le vendredi 18 mai à 14h sur la scène électro du Village des labels, dans la cour haute de l’hôtel de ville (gratuit).

Dimitri est gréco-égyptien et a passé son enfance en Crête et Filip est plutôt d’origine polonaise. Ils se sont rencontrés à Montréal quelque part durant les années 2000 (j’ai lu 2003 quelque part, 2005 ailleurs, etc…) et après plusieurs EP (dont les excellents Young et Haircut), leur premier album, Heteropias, est sorti il y a peu (encore une fois, la date est un peu floue)

On s’en écoute un bout ?

 Ce qui est cool, c’est qu’il y a plein d’autres titres à écouter sur leur bandcamp.

Je pense que j’irais les voir vendredi. Et vous, vous aimez ?

Catégories:Musique Tags:, ,

Le stroboball

13/05/2012 5 commentaires

Comme vous le savez certainement, Lyon s’apprête à accueillir dans quelques jours la fine fleur de la musique électronique à l’occasion du festival des Nuits Sonores.

Et ce que vous savez certainement depuis le temps aussi, c’est qu’en plus des Nuits à proprement parler, des Jours (Piscine du Rhône, etc..), le festival regorge d’évènements plus ou moins liés à la musique électronique, les Extras !

Et bien sachez que les Extras ! ont déjà commencé ce weekend, avec notamment samedi après-midi A la fresh à la freak au jardin des chartreux et surtout le soir The Stroboball Apocalypse Party ! au Transbordeur.

Hein ? Quoi-ça ?

Comment, vous ne connaissez-pas le stroboball ? Bon, rassurez-vous, je l’ai découvert la semaine dernière. Alors pour faire simple, ça ressemble à du hand ou du foot (ou du jorkyball, plutôt), à 3 contre 3 dans une sorte de cage en filet de 5m sur 8, avec un ballon de 60cm de diamètre. Chaque équipe doit viser un buzzer placé dans les coins en haut de la cage. Ah oui, et j’oubliais le principal : le  strobodrome est exclusivement éclairé par des stroboscopes.

Et pour la petite histoire, figurez-vous que ce sport a été inventé dans les années 80 à Lyon !! Mais oui, mais oui !! (bon en même temps, je ne sais pas s’il y a vraiment de quoi être fier…)

J’ai essayé de faire une petite vidéo, mais je vous préviens ça pique les yeux (déjà en vrai c’était pas mal, mais avec l’iPhone, au secours) :

C’est assez marrant, parce que figurez-vous que j’ai commencé l’autre jour à vous préparer un article sur « les sports à la con », et bien je crois que celui là mériterait d’y être, non ? Rendez-vous très bientôt pour voir les autres…

Et en attendant, n’oubliez pas de regarder le site des Extras ! pour préparer votre parcours.

En particulier, vous vous en voudriez de rater celui que vous concocte Lyon69.net : Ceci n’est pas un brunch !

Alors viendez !

Bilan de juin

30/06/2011

Ca y est le soleil est bel et bien là, c’est l’été, c’est la fin de l’année scolaire et c’est surtout la fin du mois de juin. Et qui dit fin de mois dit, vous l’aurez maintenant compris, le petit bilan.

 .

.

Alors ce mois-ci, on a évidemment parlé musique, avec les Nuits Sonores, La Food and Shoot Party, les concerts à ne pas rater en juin (d’ailleurs, vous en avez vu ?), The unspeakable Chily Gonzales, Les Invites de Villeurbanne, la fête de la musique, Dr Dee : an English Opera et The pains of being pure at heart.

Mis à part ça, on a vu quelques vidéos sympas comme celle de The Chase, ou loufoques comme Will it blend ? ou encore pourquoi il pleut.

Et c’est tout ? Bon, il va falloir que je me ressaisisse et que je diversifie un peu mes articles, moi …

.

Fête de la musique

19/06/2011 8 commentaires

19/06/2011

Le 21 juin on fête le début du printemps, mais depuis bientôt 30 ans maintenant, c’est aussi la fête de la musique. Créée en 1982 par Jack Lang, cette fête s’est exportée depuis quelques années et est maintenant célébrée dans plus de 110 pays sur les cinq continents.

.

.

La fête de la musique, c’est l’occasion pour tous les musiciens, quel que soit leur niveau, de se produire devant du public. Certains sortent juste leur guitare dans la rue, d’autres investissent les kiosques d’une manière plus officielle.

.

.

A Lyon, il y aura des centaines d’évènements, impossible de tous les citer, mais j’en ai repéré quelques uns pour vous (liste non exhaustive et comme d’habitude très subjectives)

.

La batucada des mille. Mille percussionnistes répètent depuis des semaines avec l’aide du conservatoire de Lyon. Ca promet de faire du bruit et de nous donner envie de bouger. Envolée à partir de 19h sur la place des Terreaux.

.

Pour rester sur le thème son exposition actuelle, Le génie de l’orient, l’Europe moderne et les arts de l’Islam, le musée des beaux arts organise dans la cour du palais Saint Pierre des concerts de musique orientale, avec notamment à 21h, le virtuose du oud Mohamed Abozekry.

.

Les Subsistance présentent une soirée autour des groupes locaux, dont l’inclassable Brice et sa pute.

.

Fort de son succès pendant les nuits sonores, le passage Thiaffait remet ça avec une sélection de groupes, dont la jeune Milkymee qu’on voit décidément très souvent à Lyon en ce moment (première partie de Fredrika Stahl ou d’Ana Calvi à l’Epicerie Moderne et d’AaRON pas plus tard que ce soir aux Nuits de Fourvière).

Il y aura également du slam avec plusieurs artistes dont le lyonnais Lee Harvey Asphalte.

.

Xrousse ‘s burning, c’est le nom de l’évènement organisé sur l’esplanade du gros caillou où se produira notamment Suissa, le vainqueur du dernier tremplin découverte du Ninkasi.

.

La place Ambroise Courtois (appelée à tort place des Frères Lumières) aura aussi droit à ses concerts, et je vous conseille en particulier le Voyage de Noz.

.

Au parc des Berges (en face de la Halle Tony Garnier), la Fnac va présenter plusieurs artistes dont le jeune (mais talentueux) Ronan Siri, candidat au concours des Inrocks CQFD (Ceux Qu’il Faut Découvrir).

.

Un peu plus au sud, vers Gerland, les nostalgiques des Nuits Sonores pourront se rabattre sur le boulevard électro, où seront réunies pas moins de 10 scènes, pour 10 styles de musique électronique.

.

Mais comme évoqué plus haut, ceci est une infime sélection de ce qui vous attend mardi. Ce serait dommage de s’en priver car il y en aura vraiment pour tous les gouts: musique classique, musique du monde, rock, électro, jazz, etc…

Retrouvez toutes les infos sur le site internet dédié à la fête de la musique : http://fetedelamusique-lyon.fr/ et n’hésitez pas à compléter cette liste avec ce que vous connaissez ou pensez aller voir…

.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 971 followers