Archive

Posts Tagged ‘concours’

Kadebostany – Concours inside

Aujourd’hui, je souhaiterais vous parler d’un groupe dont j’avais entendu parler il y a quelques mois, mais sur lequel je ne m’étais pas plus penché que ça, même si les deux ou trois chansons que j’avais entendues m’avaient bien plus. Si vous êtes allés voir Stromae à Fourvière il y a quelques semaines, vous avez pu les voir en première partie, il s’agit de Kadebostany.

 kadebostany

.

Lire la suite…

Catégories:Musique Tags:, , ,

Cart’1 x Bon Clic Bon Genre – Concours inside

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je suis un grand fan de Street art. Un jour il faudra que je vous montre ma collection de photos prises un peu partout (Lyon, Paris, Melbourne, Lisbonne, La Réunion, etc..). En particulier à Lyon on a pas mal de bons artistes. Depuis quelques temps, on voit de plus en plus de street artistes investir les galeries. Par exemple à Lyon, en ce moment vous pouvez voir des œuvres de JM Robert et de Big Ben à la Galerie SBK jusqu’au 1er aout.

robert-ben-juill

.

  Lire la suite…

Catégories:Divers Tags:, , ,

Cultur’ Kraft – concours inside

Pas de financement participatif aujourd’hui, mais une initiative locale qui pourrait s’y apparenter. Vous connaissez tous le principe des boxes (mais non, pas celles qui permettent d’avoir internet) : On souscrit à l’avance, pour 1 fois ou sur plus longtemps, et on reçoit tous les mois un colis avec des produits surprises. Il y en a pour tous les gouts en fonction du thème choisi : maquillage, thés, accessoires et aliments pour chiens ou chats, bouteilles de vin, collants, des gadgets geek (incessamment sous peu), etc… Même à Lyon CityCrunch on s’y est mis avec la pochette surprise :-)

Mais ici, vous vous en doutez, on ne va pas parler vernis à ongle, ici la ligne directrice de ce blog, c’est la culture. Je vais donc vous parler d’une « box » culture, lyonnaise en plus, l’enveloppe Cultur’ Kraft.

 Logo180x180_300dpi

Cultur’ Kraft a lancé son concept en début d’année et m’a gentiment proposé de le tester. Sur le principe, je suis déjà convaincu, car les valeurs de découverte et curiosité qu’ils défendent sont un peu à la base de ma passion pour la culture, et par extension, de ce blog.

Mais qu’y a-t-il dans cette enveloppe ? Et bien si vous avez bien suivi, c’est une surprise. Mais on a quand même une petite idée, puisque chaque enveloppe contient :

-  2 places de spectacles (concert, théâtre, etc…) ou 4 places de cinéma

-  Des entrées pour des activités culturelles diverses (entrées pour un musée, cours de théâtre, cours de cuisine, etc…)

-  1 œuvre d’art numérotée et signée réalisée spécialement pour Cultur’ Kraft

On peut s’inscrire jusqu’au 15 du mois (en fait à partir du 16 du mois précédent), et on reçoit son enveloppe quelques jours après, vers le 20. Il y a plusieurs formules d’abonnement et ça coute 30€ par mois. C’est donc vite rentabilisé.

Cultur Kraft modop

.

Par exemple, pour février, voici ce que l’on pouvait trouver dans l’enveloppe :

Côté spectacles :
– Emmène-moi, du Cirque Pagnozoo ou Apéro Thérapie ou Cédric Chartier, à l’Espace Gerson
– Festival les Reflets du cinéma Ibérique et Latino-américain, au Cinéma le Zola
Côté sorties :
– L’expo "All-in-One" de Thomas Bayrle, à l’Institut d’Art Contemporain
L’Artiste du mois :
– Les Amoureux de St Paul, de P. Simille

LaValentine_Fevrier

 .

Je trouve que c’est une super idée d’avoir des places pour un spectacle que l’on ne connait peut-être pas et que l’on ne serait pas forcément aller voir. Et pas de risque de se retrouver avec des places pour un genre que l’on déteste vraiment, car on renseigne ses gouts à la création de son compte.

Pour ma part, j’aurais été bien content de recevoir cette enveloppe, car le spectacle du Cirque équestre Pagnozoo me tentait bien, et je pense de toute façon aller voir Apéro Thérapie, une comédie apparemment très drôle écrite par le chanteur lyonnais (pas spécialement drôle pourtant) Dominic Palandri.

J’ai donc hâte de voir ce que va contenir l’enveloppe qu’ils ont promis de m’offrir (soyons transparents, mais ce n’est pas pour ça que je vous en parle), et si vous aussi vous êtes curieux, sachez que j’en ai également une à vous faire gagner, mais oui.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de laisser un petit commentaire ci-dessous avec le nom d’un spectacle que vous aimeriez voir figurer dans la prochaine enveloppe (c’est un jeu, hein, aucune garantie que ce spectacle y soit). Vous avez jusqu’à vendredi 14 mars au soir pour participer. Une chance supplémentaire si vous me suivez sur twitter et/ou facebook.

Et si vous êtes poissard et que vous ne pensez pas gagner, vous pouvez commander directement votre enveloppe sur le site de Cultur’ Kraft, c’est plus prudent :-).

Cultur kraft elephant

Plus d’infos également sur leur page facebook.

.

Edit : Et c’est donc Eve T qui gagne le concours, bravo !

concours cultur' Kraft

.

Catégories:Spectacle Tags:, ,

Festival Changez d’air – concours inside

Lyon a évidemment ses grands festivals de musique : je vous parlais encore la semaine dernière des Nuits de Fourvière, et les Nuits Sonores qui viennent tout juste de se terminer en sont des très bons exemples. Mais il y a aussi plein de petits festivals qui bénéficient de moins de visibilité par manque de moyens. L’année dernière, j’avais d’ailleurs consacré un article à ceux qui se tiennent autour de la rentrée scolaire.

Et depuis quelques années, j’ai découvert le festival Changez d’Air de Saint Genis Les Ollières (à peine 1/4h de Lyon) qui se tient cette année du 23 au 25 mai. Pour rappel, je vous en avais parlé ici et . Ce qu’il y a d’impressionnant avec ce festival, c’est que malgré le peu de moyens, ils arrivent a faire venir des artistes de qualité. Certes ils ne sont pas forcément (encore) très connus, mais ils ont tous énormément de potentiel.

 Changez d'air

C’est ainsi que l’année dernière j’avais eu le plaisir de voir l’excellent Rover et sa carrure imposante, et que j’avais aussi pu me déhancher (enfin moyen vu que j’avais des béquilles à cette époque) sur la pop-world de François and the Atlas Mountains. Et l’année d’avant, j’avais même offert la possibilité à quelques lecteurs d’aller écouter (entre autres) le duo Brigitte que, depuis, tout le monde connait.

Cette année ne déroge pas à la règle avec des artistes à la notoriété naissante mais à gros potentiel. Ce festival est aussi l’occasion de d’offrir une de leurs premières scènes à de jeunes artistes lyonnais. Lumière sur la programmation :

Jeudi 23 mai

Danoise d’origine, mais lyonnaise d’adoption, Tachka nous compte ses petites mélodies folk anglaises au volant de son piano. On a hâte d’en entendre plus, car il n’y a qu’une chanson (prometteuse) sur son bandcamp. Plus d’infos sur facebook.

Mermonte est un combo de 10 rennais, découvert notamment par le concours Inrocks Labs, qui distille une pop lumineuse et délicate qui semble puiser dans les forêts millénaires de leur Bretagne natale (cliché inside). A écouter sur leur bandcamp, et à retrouver également filmés il y a quelques mois par la Blogothèque. Plus d’infos sur bandcamp ou facebook.

Karimouche est officiellement née à Angoulême, mais je crois qu’on peut dire qu’elle est lyonnaise. Elle a mis un peu de temps avant de trouver la voie de la chanson : costumière, notamment pour la compagnie Käfig de Mourad Merzouki, des sketchs et des contes au Nombril du Monde. C’est là qu’elle va rencontrer plusieurs personnes qui vont croire en elle : Mouss et Hakim (de Zebda), Jacques Chambon (Merlin dans Kaamelott), etc… Depuis, elle bourlingue et dépense son énergie et sa gouaille sur scène pour chanter ses chansons mi-slam, mi-java aux textes subtils et contemporains. Plus d’infos sur facebook ou le site de son label.

.

Vendredi 24 mai

Fred Radix n’est pas seulement musicien, il est également comédien, comique, chansonnier, etc… Depuis bientôt 20 ans, ce touche à tout sillonne les routes des festivals de France et de Navarre (mais aussi à l’étrange, notamment le Canada) pour créer des spectacles musicaux, pour lui ou pour d’autres (Amélie les Crayons, Anne Silvestre, etc…). Plus d’infos sur son site internet.

Vous ne connaissez peut-être pas Erwan Pinard, mais vous l’avez peut-être vu donnez la main à Suissa lors de la sortie de son album l’automne dernier au Transbordeur. Ce grand gaillard joue également ses propres chansons, des textes engagés mais pas tristes, qu’il entonne de sa voix grave mais rassurante, dans un musique alternant blues (ça sonne parfois comme CW Stoneking) et rock. Je vous conseille également les vidéos qu’il réalise sur facebook, de véritables pépites. Plus d’infos sur son Myspace.

Théodore, Paul & Gabriel sont trois parisiens qui … ha non, on me dit dans l’oreillette que ce sont des femmes, au temps pour moi. En même temps, je ne pouvais pas savoir, hein… Toujours est-il que ces 3 filles, également découvertes par les Inrocks Labs, aiment la confusion des genres, avec leur pop-folk voluptueuse inspiré des années 60 mais pourtant très contemporain. Je mettrais bien une petite pièce sur un probable succès dans les prochains mois. Plus d’infos sur Myspace ou facebook.

.

Samedi 25 mai

Denis Rivet sera le régional de l’étape pour ce dernier soir. Mais encore une fois, le jeune homme est bourré de talent et ce n’est pas pour rien s’il a représenté la région Rhône-Alpes au dernier printemps de Bourges. L’influence de Dominique A se fait sentir, notamment dans sa voix, ce qui est plutôt bon signe. Plus d’infos sur son site ou sur facebook.

Yann Destal, c’est le monsieur derrière Modjo et le tube planétaire Lady (hear me tonight) (morceau le plus joué à Ibiza en 2000 !), mais tout seul. Ici on n’est plus dans l’électro, mais presque dans le rock progressif, chanté en anglais avec une voix prégnante et poignante qui ne vous laissera pas de marbre. Plus d’infos sur son site ou sur facebook.

Depuis le temps qu’il tourne (il est notamment passé à l’Epicerie Moderne il y a quelques mois), Bertrand Belin voit enfin son labeur récompensé, notamment par la presse : son album Hypernuit, sorti en 2010 avait déjà de très bonnes critiques, mais son prochain qui sort à la fin du mois encore plus; comme le montre une pleine page dans Télérama à l’occasion du printemps de Bourges. Le crooner français viendra enchanter la scène de sa voix à la Bashung. Plus d’infos sur son site ou sur facebook.

.

Bien évidemment, vous trouverez toutes les informations sur le site internet du festival.

Pour ceux qui n’ont pas de voiture, sachez que le festival devrait être d’ici peu sur le site Covoiturage pour Sortir dont je vous avais parlé ici (petit soucis mais qui devrait se régler) ou au pire directement sur les pages facebook des événements.

Et comme les organisateurs de Changez d’Air sont toujours aussi sympas, ils m’ont carrément filé 2×2 places par soirée à vous offrir, pas mal non ?

Alors si vous voulez aller découvrir les talents de demain gratuitement, il vous suffit de me laisser un petit commentaire ci dessous en précisant pour quel jour vous souhaitez jouer. Vous avez jusqu’au mardi 21 mai 18h pour jouer.

Comme d’habitude, une chance supplémentaire si vous me suivez sur facebook ou twitter (et arrangez-vous pour que je puisse le vérifier…)

.

Pour le meilleur et pour le pire – Concours inside

21/04/2013 1 commentaire

Comme promis dans mon article sur la programmation des Nuits de Fourvière, je vous invite aujourd’hui à en explorer un morceau. Et pour commencer, j’ai décidé non pas de vous parler de musique pour une fois, mais d’un autre domaine qui m’est cher, le cirque. Depuis quelques années, le festival nous gâte : les 7 doigts de la main, la compagnie Circa (qui revient encore cette année), le cirque Romanès, Zingaro, etc…) et cette année ne fera pas exception. Vous avez probablement vu les affiches du Cirque Plume qui se produira tout le mois de juillet, j’espère y revenir un peu plus tard.

Non, aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un spectacle qui ne fait certes pas la une, mais qui promet quand même d’être très beau, Pour le meilleur et pour le pire du Cirque Aïtal.

Pour le meilleur et pour le pire - Crédit Strates - Mario del Curto

Pour le meilleur et pour le pire – Crédit Strates – Mario del Curto

Pour le meilleur et pour le pire, c’est d’abord la rencontre de la petite finlandaise Kati Pikkarainen et du colosse toulousain Victor Cathala. Ils se sont rencontrés au début des années 2000 au CNAC (Centre National des Arts du Cirque) et ne se sont plus quittés depuis, à la ville comme à la piste. Leur spécialité, le main à main, la carrure de l’un s’accordant parfaitement avec la silhouette fluette de l’autre.

Pour le meilleur et pour le pire - Crédit Strates - Mario del Curto

Pour le meilleur et pour le pire – Crédit Strates – Mario del Curto

A bord de leur Simca 1000 rouge et accompagnés de leurs deux chiens, Kati et Victor nous racontent leur vie de couple d’artistes itinérants. Pas facile quand on passe son temps ensemble sur la route : où s’arrête le travail, où commence la vie privée. Les deux artistes enchainent les numéros spectaculaires ou émouvants pour passer leur quotidien à la loupe.

Pour le meilleur et pour le pire 2 - Crédit Strates - Mario del Curto

Pour le meilleur et pour le pire – Crédit Strates – Mario del Curto

Bref, de quoi nous faire passer un excellent moment sous le petit chapiteau installé sur le site des Nuits de Fourvière du 25 juin au 13 juillet. Toutes les informations (j’ai bien dit toutes…) sont évidemment disponibles sur le site internet du festival ou sur le site internet du Cirque Aïtal.

Et, cerise sur le gâteau, les organisateurs des Nuits de Fourvière ont bien voulu renouveler la confiance qu’ils m’avaient accordée l’année dernière en me permettant de vous offrir 2×2 places pour la représentation du jeudi 27 juin.

Pour les gagner, il vous faudra répondre à une petite question pas si compliquée qu’elle n’en a l’air : quel est le nom de la chanson qui clôt le spectacle ?

Envoyez votre réponse à woocares@hotmail.fr en indiquant dans l’objet « concours Nuits de Fourvière » et en indiquant impérativement votre nom et prénom. Un tirage au sort sera effectué parmi les participations valides.

Bénéficiez d’une chance supplémentaire en likant ma page facebook (ou mon compte twitter) et celle des Nuits de Fourvière (merci de l’indiquer dans le mail avec votre nom ou pseudo pour que je puisse le vérifier).

Vous avez jusqu’au dimanche 28 avril à minuit pour participer.

Merci à Alexandre pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Le concours est terminé, bravo à Solenn et Johann.

.

Le festival du film court de Villeurbanne (concours inside)

Après le concours  sur le concert de Crocodiles + Mensch (qui se termine le 15 novembre, je vous rappelle), voici un deuxième thème qui me tient à cœur : le cinéma. Et plus précisément le court-métrage. Il est vrai que les courts-métrages que je vous ai présentés étaient plutôt des films d’animations, mais on peut très bien en avoir des « classiques » (je ne sais pas comment on dit pas en film d’animation…).

Et c’est donc tout plein de courts-métrages que je vous invite à aller voir du 16 au 25 novembre à l’occasion du 33ème festival du film court de Villeurbanne organisé par le cinéma le Zola.

Les films sont regroupés par thèmes, comme par exemple pour La dernière longue nuit avant l’apocalypse (de 21h à  l’aube), ou encore la Croatie s’anime, les images poétiques, nouvelles formes – nouveaux films, les courts du réel, etc…

Le festival a également eu la bonne idée d’offrir une carte blanche à Carmen maria Véga (dont je vous parlais récemment ici). Ainsi, la chanteuse sera présente le lundi 19 pour vous présenter sa sélection de court-métrage. J’imagine qu’elle nous dira pourquoi elle a choisi ceux-là et que l’on pourra discuter avec elle.

Mais c’est aussi l’occasion de participer à une véritable compétition européenne qui regroupe 32 films sélectionnés parmi plus de 1 300 films inscrits ! L’occasion de rencontrer certains réalisateurs et les membres du jury, professionnels du domaine.

Il y aussi une compétition spéciale pour les films de lycéens option cinéma / audiovisuel, et une autres pour l’image virtuelle.

Il y a même une séance spéciale pour les enfants (à partir de 4 ans, le samedi 24 à 16h30).

A noter, certaines séances ont lieu à la Maison du Livre de l’Image et du Son ou encore à l’excellent bar (enfin pas que) Toï Toï le Zinc.

 .

Bref, il y en a vraiment pour tous les gouts. C’est toujours difficile de promouvoir un festival comme ça, car on y va souvent au pif, ne connaissant ni les auteurs, ni les réalisateurs, (et souvent encore moins les acteurs). Mais faites confiance aux professionnels qui organisent ce festival depuis 33 ans, ils savent ce qu’ils font.

Et n’hésitez pas à fouiller le programme très complet disponible sur le site internet du festival.

J’ai quand même repéré deux films, Logorama, qui a reçu l’Oscar du film d’animation en 2010 et le césar du meilleur court-métrage en 2011.

J’ai aussi vu sur le programme un filme intitulé La bifle (pour ceux qui ne connaissent pas, je vous laisse le plaisir de chercher, pas au boulot, de préférence…) mais j’avoue que je ne sais si c’est le film qui a inspiré le geste ou l’inverse…

Bon, passons aux choses sérieuses, le festival vous offre donc 5 x 2 places pour les séances de compétitions*. Pour gagner, encore une fois rien de plus simple, il vous suffit de mettre un petit commentaire ci-dessous. Encore une fois, ceux qui suivent mon blog sur facebook auront une chance supplémentaire (indiquez le dans les commentaires).

 Merci au festival et à l’agence Milk and Mint pour ce généreux cadeau.

Edit : Les invitations étant envoyées par la poste, la date de fin du concours est avancée au dimanche 11 novembre à minuit pour que vous les receviez à temps.

 * les invitations ne sont donc pas valables pour la séance d’ouverture, la carte blanche à Carmen Maria Vega, la Longue Nuit, ou la Clôture et la projection des films primés.

Edit : voici le résultat du tirage au sort

Fake Oddity – Concours inside

Si vous êtes lyonnais et que vous vous intéressez à la musique, vous n’avez pas pu passer à côté de Fake Oddity. En effet, les 4 lyonnais (certains d’adoptions) qui composent ce groupe sillonnent les routes de France (et de Turquie, pays d’origine du chanteur) depuis une dizaine d’année, et ont régulièrement assuré des premières parties dans quasiment toutes les salles lyonnaises, soutenu par l’association Mediatone. La preuve en image par Ze photographe lyonnais (non, pas Richard Bellia), Brice Robert qui les a shooté ici, et encore .

Mais là, ils passent à la vitesse supérieure et s’offre un petit lifting. Ils ont décidé de mettre « du roll dans leur rock », comme ils disent, avec leur nouvel album, French Beauté, plus pop et mélodique que précédemment. C’est vrai qu’avant, c’était quand même assez électrique.

Je dis pop, mais pas seulement, car sur ce French Beauté que j’ai eu le plaisir d’écouter en avant-première (après Colline Hill, j’y prends gout ; messages subliminal aux autres groupes qui pourraient lire ces lignes, ne vous gênez  surtout pas à m’en envoyer d’autres…), on retrouve également des morceaux plus bluesy, d’autres plus folk, voire parfois également musique du monde. Bref, un album varié, mais néanmoins très cohérent et de ma foi très bonne facture.

Mais je n’en dit pas plus, voici un premier extrait :

.

Ce nouvel album sort donc mercredi 28 mars et à cette occasion, vous pourrez les voir en showcase à la Fnac Bellecour à 17h30.

Mais l’évènement à ne pas rater, c’est 2 jours après, soit le vendredi 30 mars, où ils fêteront la sortie de leur album au Marché Gare, accompagné en première partie d’un groupe lyonnais qui monte également, Salmon Fishers. L’entrée est à 12€ sur place, ou 8€ en prévente à Bouldingue, au Kraspek Myzik ou à Livity Reggae.

Et pourquoi il ne faudra pas louper ce concert ? Et bien parce que j’ai 2 CD à vous offrir. Ils seront à récupérer au stand merchandising lors de ce concert. Pour jouer, rien de plus simple, il suffit de commenter et de me dire pourquoi vous devez gagner ce CD. Vous avez jusqu’au mercredi 28 mars à minuit (vous pourrez raconter le showcase, comme ça^^).

.

Et comme d’habitude, plus d’infos sur leur site, ou sur leur page facebook.

Ah et dernier petit truc, j’ai vu sur facebook qu’ils recherchent une cinquantaine de figurants dimanche 25 mars pour participer au tournage de leur clip, si ça vous dit.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 172 autres abonnés