Archive

Archives d’Auteur

Woodstower

Mine de rien, on s’achemine tout doucement vers la fin de l’été. Et qui dit fin de l’été à Lyon, dit Woodstower. Le festival écolo local dont je vous ai parlé les années précédentes (ici et ) revient pour sa 16éme édition les 23 et 24 août, toujours au Grand Parc de Miribel-Jonage, sur la plage du Fontanil.

Festival-Woodstower-16eme-edition

Cette année, faute de subventions suffisantes, peu de grands noms à l’affiche. Mais ce n’est pas grave, le festival n’est pas là pour concurrencer les Vieilles Charrues ou Rock en Seine. L’idée est plus de passer un bon moment et de découvrir de nouveaux groupes dans plein de styles différents.

Cette année, la scène principale sera sous chapiteau, donc pas de soucis avec la météo (vue la pluie qu’on a eu jusqu’à présent, les organisateurs ont plutôt eu du nez…). On commence avec le raga de Biga*Ranx, puis la tête d’affiche sera assurée par Casseurs Flowters (Orelsan et Gringe), puis les canadiens de Misteur Valaire (mon coup de cœur, je vous en ai parlé ici et ) et la drum’n bass de Dirtyphonics clôturera la soirée.

.

Sur la Scène Pépinière, vous pourrez voir les lyonnais de Nazca, le groupe Kid Wise, les lyonnais d’Animali, les bordelais d’Odezenne (qui sont déjà venus il y a deux ans et qu’on voit souvent avec l’Animalerie) et enfin Le Son Etrange (le nouveau projet de DJ Stani, ex Peuple de l’Herbe, vu au concert de soutien aux précaires à Fourvière cet été).

.

Enfin, la scène baptisée le Club prend de l’ampleur cette année et devient une scène à part entière en accueillant Acid Arab (acid house orientale), DJ Pone (membre de Birdy Nam Nam) et le parisien Débruit.

.

Les places sont en vente au prix de 20€ en prévente (18€ tarif réduit) et 25€ sur place.

Comme depuis 2 ou 3 ans, le dimanche est quant à lui gratuit pour tous. Au programme, encore un peu de musique avec sous le chapiteau une star du raï algérien, Cheb Lakhdar, accompagné de Mazalda (un mélange détonnant de blues-rock électro d’inspiration orientale, aperçu en clôture des Nuits de Fourvière, très chouette), puis les batteurs humoristiques de Fills Monkey (un ex No One Is Innocent et un ex JMPZ, vraiment génial), et le rock 60s de Gaspard Royan. Mais vous pourrez également écouter des DJs au bord de l’eau avec Chylo (soul, funk, hip-hop), Jezz at home (soul, funk, hip-hop, déjà présents aux Summer Sessions du Transbo en juillet) et Wavesonick et Miimo en Back2Back.

.

Tout au long du week-end et particulièrement le dimanche, il y aura aussi pas mal de spectacles de rue pour vous divertir, ainsi qu’un sound system sous-marin (bah oui, on est quand même à côté de la plage), une initiation au Tai-Chi, une zone rétro-gaming et même des balades en licorne poney.

Bref, un bon petit week-end bien peinard pour terminer les vacances en beauté et découvrir de nouveaux groupes.

Retrouvez toutes les informations sur le site internet du festival, et, une fois n’est pas coutume, on va finir par un petit teaser plein d’humour.

.

.

La photo du mois – août 2014

On ne le dirait, vue la météo pluvieuse qui se succède de jour en jour, mais nous sommes déjà le 15 août. C’est donc l’heure de la photo du mois. Pour rappel, il s’agit, pour les blogueurs inscrits sur le groupe facebook du même nom, de poster tous en même temps une photo sur un thème défini à l’avance.

Pour ce mois-ci, le thème est Sourire et il a été choisi par Laurent Nicolas du blog Malaxi.net.

Hors de question pour moi de mettre une photo de ma trogne. De toute façon, c’est assez rare les photos où je souris… Pas que je n’aime pas sourire ou rire, hein, mais devant l’objectif je suis toujours complètement pétrifié.

J’ai donc choisi un sourire un peu particulier, celui qui accueille les visiteurs du Luna Park de Saint Kilda, à Melbourne en Australie, depuis 1912. Inutile de vous dire qu’il a du faire peur à plus d’un enfant depuis tout ce temps-là :-)

Luna Park

Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez plus d’infos sur le site internet du Luna Park.

Et maintenant, allons voir ce que les autres blogueurs du groupe nous ont trouvé comme sourires.

Nanouk, La Dum, Lau* des montagnes, Renepaulhenry, Testinaute, Krn, MissCarole, Marie, Cricriyom from Paris, Autour de Cia, Rythme Indigo, KK-huète En Bretannie, Mimireliton, Claire’s Blog, DelphineF, Eva INside-EXpat, Photo Tuto, Cécile Atch’oum, Nie, Alexinparis, Elsa, Elodie, Vanilla, Fanfan Raccoon, Les Filles du Web, Sephiraph, Zaza, princesse Emalia, El Padawan, Akaieric, La Fille de l’Air, Woocares, Blogoth67, Crearine, Pilisi, Xoliv’, Lavandine, A’icha, eSlovénie, Mahlyn, Céline in Paris, Sandrine, Kantu, A chaque jour sa photo, BiGBuGS, Tataflo, Marmotte, Philae, Louisianne, Lavandine83, Marianne, Morgane Byloos Photography, Laurent Nicolas, The Parisienne, Arwen, Agnès, Nicky, Isaquarel, Aude, Brindille, Anne, Chat bleu, Laulinea, Dame Skarlette, Ava, Dr. CaSo, MauriceMonAmour, Guillaume, Un jour, une vie, Maria Graphia, La Berlinoise, Agathe, Salon de Thé, Alban, Les bonheurs d’Anne & Alex, Frédéric, Gilsoub, Cécile – Une quadra, Annick, Pixeline, Calamonique, Thalie, Alice Wonderland, Sylvie, Isa ToutSimplement, Josiane, Homeos-tasie, Champagne, hibiscus, Christophe, magda627, Giselle 43, La Nantaise à Paris, Bestofava, Lyonelk, Galinette, Blue Edel, Lucile et Rod, Ann, Julia, François le Niçois, Memories from anywhere, Cara, Mamysoren, Laurie, Gizeh

 .

Catégories:Divers Tags:,

Soutenez : Dreisam

On continue notre exploration des artistes locaux qui ont besoin de votre aide. Aujourd’hui je veux vous parler du groupe de jazz Dreisam.

Dreisam - crédit photo Malapris.com

Dreisam – crédit photo Malapris.com

En réalité, je l’avais déjà évoqué brièvement l’année dernière quand je vous avais parlé du Péristyle (où a été prise la photo ci-dessus). Hé, d’ailleurs, le Péristyle est ouvert jusqu’au 6 septembre, et c’est toujours gratuit, alors si vous aimez le jazz ou même si vous voulez découvrir, foncez.

Dreisam, c’est l’histoire de la rencontre improbable de 3 musiciens d’origines bien distinctes. Le percussionniste Zaza Desiderio vient du Brésil, le pianiste Camille Thouvenot vient de Nîmes, tandis que la saxophoniste et flutiste Nora Kamm vient d’Allemagne. Le trio se forme en 2011 à Lyon et se cherche un peu, entre la capitale des Gaules et Freiburg en Allemagne, où coule justement la rivière Dreisam. Leur musique est naturellement empreinte de ce métissage géographique et culturel et ça marche super bien. On reste dans le jazz sans extravagance, mais l’énergie et le talent du trio nous invite au voyage et au dépaysement.

En 2012, fort du label Emergence du tremplin Jazz(s)RA, la plateforme des acteurs du jazz en Rhône-Alpes, ils se produisent avec succès dans de nombreux festivals dans la région, ainsi qu’à Paris. C’est notamment de leur passage au festival A Vaux Jazz qu’ils ont tirés un disque 6 titres live autoproduit que je me suis procuré lors de leur passage au Péristyle l’année dernière et que j’écoute assez souvent.

2013-08-20 Dreisam (01)

.

.

 .

Ils passent maintenant au niveau supérieur et préparent la sortie de leur premier album, Source. Les morceaux ont été enregistrés aux studios de La Buissonne, dans le var, un studio assez réputé dans le monde du jazz.

Mais encore une fois, enregistrer les morceaux, c’est bien, mais ça ne suffit pas pour faire un disque. Il faut encore faire la post-production, le graphisme (ou artwork), payer les frais de droits de reproduction, le matériel promotionnel (flyers, affiches, site web, …), etc… Et c’est donc pour ça que Dreisam s’adresse à vous en ce moment par l’intermédiaire d’une campagne de financement participatif sur le site Ulule.

Le disque est prévu pour l’automne, et il y a déjà quelques dates de concert prévues dans la région, comme le 16 octobre au Novotel de Confluence, le 24 octobre à Chaponnay (sud-est de Lyon) ou le 29 novembre à Buxy (bon, ok, c’est pas tout à fait la région, mais c’est assez dôle comme coïncidence).

Vous pourrez également entendre Nora Kamm en quartet du 21 au 23 août au Péristyle, justement.

Plus d’infos sur Dreisam sur leur site internet ou leur page facebook, et pour participer à la souscription, ça se passe ici.

Ulule_logo

.

Ok Go

Aujourd’hui je voudrais vous parler du dernier clip du groupe américain Ok Go, The writing’s on the wall, car il est un peu particulier. En effet, on y voit le groupe se déplacer dans un local où sont disposés tout un tas d’objets qui forment des anamorphoses. Cela plairait probablement à l’artiste Georges Rousse dont je vous avais invité à aller voir l’exposition à l’hôtel de région il y a quelques semaines (j’explique d’ailleurs dans l’article ce qu’est une anamorphose)

Ok Go - The writing

.

C’est très impressionnant d’autant plus que le clip a été tourné en un seul plan séquence. Je n’ose pas imaginer le temps de préparation qu’il a fallu pour tourner ce clip, ainsi que le nombre de répétitions…

Comme beaucoup de gens sont curieux de connaitre l’envers du décor, ils ont fait un petit making of, enfin vraiment petit mais plein d’humour.

Bon allez, blague à part, il y en a quand même un vrai :

 .

Mais en réalité, Ok Go n’en est pas à son coup d’essai, on peut même dire que les clips déjantés sont un peu leur spécialité. Dans un de leurs premiers clips pour la chanson Here it goes again, on les voyait jouer avec des tapis roulants. C’est un peu cheap, mais c’est drôle :

Toujours un style un peu cheap pour End of Love, mais encore beaucoup d’imagination et de créativité avec du stop-motion qui rend plutôt bien :

Ensuite, ils passent vraiment aux choses sérieuses avec le clip de This too shall pass en mars 2010. On y voit un enchaînement de mouvements d’objets, chaque mouvement entrainement le suivant, un peu à la façon des records du monde de dominos.

Deux ans plus tard, ils remettent ça pour la chanson Needing / Getting. Cette fois ils se baladent dans une voiture en créant de la musique avec des éléments extérieurs frappés par le passage de la voiture :

 .

Moi je ne dis qu’une chose : Chapeau, et vivement le prochain !

En attendant, vous trouverez plus d’infos sur Ok Go sur leur site internet ou sur leur page facebook. Leur chaine youtube regorge aussi de pépites de clip décalés.

 .

La radio des blogueurs 2014 – Grèn Sémé

29/07/2014 3 commentaires

Il y a deux ans, j’avais été taggué par LittleCelt pour participer à la radio de l’été des blogueurs. Cette année, c’est TonioLibero qui m’a taggué pour la version 2014.

radio

Le principe est simple, il s’agit simplement pour le blogueur taggué de proposer une chanson qui lui plait et qui accompagne son été.

Vous trouverez plus de détails sur le blog de LoloBobo qui a eu l’idée de cette chaine plutôt sympathique. Il se chargera ensuite de les regrouper dans le player ci-dessous que vous pourrez retrouver dans la colonne de droite en bas.

écoutez la radio des blogueurs

 Pour cette année, je voudrais mettre un peu de soleil dans cet été pluvieux avec une très belle chanson d’un groupe que j’ai découvert à la Réunion, Grèn Sémé.

gren seme - crédit photo Pascal Quinquempoix

Grèn Sémé – crédit photo Pascal Quinquempoix

Bien que formé à Montpellier, le groupe s’inspire clairement de la musique de la Réunion, et en particulier le maloya, un des deux styles traditionnels avec le Séga. Çà mériterait un article entier sur le maloya, mais sachez juste qu’il est classé au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité par l’UNESCO (au même titre que les fest noz, le flamenco ou le fado, par exemple). En plus, j’ai eu l’occasion de discuter avec le groupe, ils sont super sympas. Ils sont actuellement en tournée en métropole, mais malheureusement pas dans la région.

Bref, voici cette chanson :

Si vous voulez plus d’information sur Grèn Sémé, je vous invite à vous rendre sur leur site internet ou sur leur page facebook.

Pour continuer la chaine, je vais demander à Touteouie et à Cloporte de nous proposer leur chanson de l’été.

.

Kadebostany – Concours inside

Aujourd’hui, je souhaiterais vous parler d’un groupe dont j’avais entendu parler il y a quelques mois, mais sur lequel je ne m’étais pas plus penché que ça, même si les deux ou trois chansons que j’avais entendues m’avaient bien plus. Si vous êtes allés voir Stromae à Fourvière il y a quelques semaines, vous avez pu les voir en première partie, il s’agit de Kadebostany.

 kadebostany

.

Le groupe a été fondé au départ en 2008 par le seul Kadebostan, un producteur de musique électronique suisse, président autoproclamé de la Kadebostany, pays imaginaire situé quelque part dans les Balkans. Sa musique était assez difficile à qualifier, un mélange de pop, d’électro, parfois de hip-hop, etc… mais surtout accompagné d’une véritable fanfare. D’ailleurs, le premier album, Songs of Kadebostany,  sorti en 2011, était en réalité signé de The National Fanfare of Kadebostany.

Pour le deuxième album, Pop Collection, sorti à l’automne dernier, plus question de la fanfare nationale, mais les cuivres sont toujours bien présents. Ils se font toutefois plus discrets, et accompagnent avec subtilité et rondeur la musique toujours aussi variée, ainsi que la douce voix de la diva Amina, adoubée Ministre de Kadebostany.

Kadebostany - Pop collection

 .

Vous pourrez trouver plus d’infos sur Kadebostany et d’autres vidéos sur leur site internet ou sur leur page facebook, ainsi qu’une interview du groupe sur le blog Nom de Zeus Fabuleux.

kadebostan_et_sa_republique_1

La mauvaise nouvelle c’est donc que, comme moi, vous avez peut-être raté leur passage à Lyon, mais la bonne nouvelle, c’est que j’ai 2 exemplaires du dernier album, Pop Collection, à vous offrir. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit de laisser un petit commentaire juste en dessous. Bénéficiez d’une chance supplémentaire si vous me suivez sur facebook ou twitter et vous relayez le concours. Vous avez jusqu’au mardi 29 juillet à minuit.

.

Catégories:Musique Tags:, , ,

L’Invention du Passé : histoires de cœur et d’épée en Europe

19/07/2014 2 commentaires

Encore une fois je ne suis pas bien en avance, mais je voudrais quand même vous parler de l’exposition présentée actuellement (et jusqu’à lundi) au Musée des Beaux Arts de Lyon et qui a un titre à rallonge : L’invention du passé, histoires de cœur et d’épée en Europe 1802-1850.

affiche-expo_10x15_rvb

Déjà pour la dernière, Joseph Cornell et les surréalistes à New York : Dali, Duchamp, Ernst, Man Ray … je n’avais pas eu le temps de vous en parler. Bon, j’avais des circonstances atténuantes, j’étais à la Réunion pendant la plus grosse partie de l’exposition, et je n’ai pu la voir que le jour du finissage.

Pourtant, il faut avouer que le Musée des Beaux-Arts de Lyon avait fait les choses bien, puisque pour ces deux expos, une visite spéciale blogueurs avait était organisée. C’est ainsi que je me suis retrouvé en compagnie par exemple de Cloporte ou Toniolibero pour l’exposition en cours dont je vais vous parler rapidement.

Cette exposition rassemble plus de 200 œuvres du XIXème siècle représentant des événements qui se sont passés au Moyen-Age, à la Renaissance au XVIIème siècle. Vous y trouverez par exemple des tableaux signés de grands noms tels qu’Ingres (qui ne faisait pas que jouer du violon..), Delaroche, Delacroix (celui qui a peint La Liberté Guidant le Peuple, par exemple), mais également des lyonnais (très connus dans leur genre, faut pas croire) comme Fleury Richard ou Pierre Révoil.

Si vous faites une visite commentée (ce que je vous conseille, mais il ne reste plus que lundi à 12h15, désolé…) ou que vous prenez l’audio-guide (disponible aussi sur le site internet du musée), vous apprendrez que la sélection d’œuvres présentées peut se découper en deux parties, le genre anecdotique et le genre historique (ah ha, on fait moins les malins, hein?).

Le genre anecdotique, appelé également peinture troubadour, va plutôt s’attacher, comme son nom l’indique, aux anecdotes qui accompagne les faits historiques. C’est le cas par exemple de Valentine de Milan pleurant la mort de son époux Louis d’Orléans, assassiné en 1407 par Jean, duc de Bourgogne au salon, par Fleury Richard, ou encore, de Le Tournoi, par Pierre Révoil.

Fleury-François_Richard_-_Valentine_of_Milan_Mourning_her_Husband,_the_Duke_of_Orléans_-_WGA19449

Revoil Un Tournoi au XIVe siecle-1000

Par opposition au genre anecdotique, le genre historique propose lui une lecture plus politique des événements contemporains de l’époque, comme par exemple Les enfants d’Edouard, de Paul Delaroche, qui montre les enfants d’Edouard IV d’Angleterre juste avant qu’ils soient assassinés (peut-être, mais au moins enfermés) par Richard III pour prendre le pouvoir (c’est le thème de la pièce éponyme de Shakespeare) ou encore Paolo et Francesca, par Ingres (tiré de la Divine Comédie de Dante).

 RMN11746NU

paolo_and_francesca-large

Comme vous le voyez, la deuxième partie du titre de l’exposition, histoires de cœur et d’épée, n’est pas usurpée, l’ombre d’Eros et Thanatos plane dans le Musée des Beaux-Arts de Lyon. On se croirait presque dans une série du type comme les Tudor, les Borgia, voire même Games of Throne.

 .

Foncez donc ce week-end pour voir l’expo, et promis, pour la prochaine je m’y prends un peu en avance :-)

Plus d’infos sur le site internet du Musée des Beaux-Arts de Lyon. Vous pouvez aussi aller lire ce qu’en a pensé Cloporte ici.

.

A noter que l’exposition s’accompagne en réalité d’une deuxième partie présentée au Monastère Royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, et qui a pour titre L’invention du passé : Gothique mon amour. Cette deuxième partie dure jusqu’au 21 septembre, vous avez encore le temps d’y aller.

 affiche GMA sans logo

Catégories:Expos

Concert de soutien aux précaires à Fourvière

18/07/2014 1 commentaire

Petite article vite fait comme ça en passant pour vous annoncer la tenue demain (samedi 19 juillet) d’un concert exceptionnel au théâtre antique de Fourvière. Ca ne fait pas partie des Nuits de Fourvière, ne cherchez pas, mais ça devrait être une chouette soirée quand même.

Il s’agit d’un concert organisé par l’association Les amis de spectacle en lutte, qui regroupe, entre autres, les techniciens des Nuits de Fourvière.

 Concert Fourvière

Voici le pitch :

 « Cet évènement a pour but de récolter des fonds afin de soutenir la lutte dans laquelle notre profession s’est engagée ainsi que les personnes en situation de précarité de manière plus générale (L’épicerie sociale et solidaire, le Secours Populaire, l’ALPIL, Collectif unitaire 69).
Entre chaque concert la scène se transformera en tribune d’expression qui accueillera les représentants de différents organismes militants pour la cause qui nous unit. »

Au programme :

Carmen Maria Vega : si vous ne la connaissez pas, vous n’allez pas être déçu. C’est une véritable tornade, et je pense qu’un contexte comme ça ne peut que la chauffer encore plus. Elle fera probablement un mix entre ses chansons, celles de Boris Vian qu’elle interprète à merveille et celles tirées de la comédie musicale Mistinguett à laquelle elle est à l’affiche.

 .

Madame Olga : Un groupe de la région qui joue du rock français qui déménage. Pus d’infos sur leur page facebook.

 .

Le Son Etrange : le nouveau projet de DJ Stani qui officiait avant dans Le Peuple de l’Herbe ou Silmarils (cours vite). Plus d’info sur leur site internet ou leur page facebook.

 .

KorD : là par contre, je ne sais pas du tout ce que c’est, peut-être un DJ pour terminer la soirée ?
.

En tout cas, c’est donc demain samedi 19 juillet, ça commence à 19h, et ça coute 10€ (attention, pas de CB)

Plus d’infos sur la page facebook de l’événement, et vous pouvez réserver votre place ici.

A demain ?

.

Catégories:Musique Tags:, ,

la photo du mois – juillet

C’est désormais un rituel immuable, le 15 c’est le jour de la photo du mois. En effet, je participe à un groupe facebook du même nom qui rassemble des blogueurs qui doivent publier tous les 15 du mois une photo sur un thème choisi à l’avance.

Pour le mois de juillet, le thème a été choisi par Galinette et il s’agit d’une entrée (une entrée de maison, de parc, etc… pas le plat).

J’avais une chouette idée en tête, malheureusement je n’ai pas eu le temps de la réaliser. J’ai donc cherché une belle entrée du côté de Buxy, en Bourgogne, où j’étais ce week-end et voici ce que j’ai trouvé :

Entreé Buxy

 J’espère que ça compte pour une entrée :-)

.

N’oubliez pas non plus d’aller faire un tour sur les blogs des autres participants :

Memories from anywhere, Anne, Christophe, Pixeline, Les bonheurs d’Anne & Alex, Filamots, La Fille de l’Air, Laurent Nicolas, Frédéric, Giselle 43, Calamonique, Annick, Mimireliton, Maria Graphia, La Berlinoise, The Singapore Miminews, Ann, Lucile et Rod, El Padawan, Lavandine83, Dr. CaSo, Crearine, hibiscus, Alexinparis, Renepaulhenry, A chaque jour sa photo, La Dum, Krn, Julia, Akaieric, Claire’s Blog, Cynthia, Nicky, François le Niçois, Un jour, une vie, Tataflo, Homeos-tasie, Kantu, Cécile – Une quadra, Agnès, Nie, Blogoth67, Fanfan Raccoon, Laulinea, Lau* des montagnes, Dame Skarlette, Oscara, Galinette, Sylvie, Marie, Testinaute, Alice Wonderland, BiGBuGS, Sandrine, Laurie, Ava, DelphineF, Elsa, Blue Edel, Lyonelk, La Nantaise à Paris, Cricriyom from Paris, Mamysoren, Gilsoub, Isa ToutSimplement, Eurydice, princesse Emalia, Céline in Paris, Gizeh, Cécile Atch’oum, Xoliv’, MauriceMonAmour, Isa de fromSide2Side, MissCarole, Isaquarel, Pilisi, Chat bleu, Lavandine, Cara, Chloé, eSlovénie, Rythme Indigo, Mahlyn, Tuxana, Louisianne, Aude, magda627, Les Filles du Web, A’icha, KK-huète En Bretannie, Marmotte, Champagne, Josiane, Thalie, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Arwen, Woocares, Alban, The Parisienne, Philae, Bestofava, Sephiraph, Guillaume

.

Catégories:Divers

Le bal des pompiers

10/07/2014 1 commentaire

Je vous en avais parlé il y a deux ans, c’est désormais une tradition bien implantée dans notre ère technologique, les bals des pompiers font maintenant leur promo sur les internets et rivalisent d’imagination.

bal des pompiers

C’est ainsi que les pompiers de Gerland se sont cette année inspirés des Tutos déjantés de Jérôme Niel sur Canal + pour promouvoir leurs Nuits Blanches :

 .

A Confluence, les pompiers ont tablé sur les fantasmes qu’ils dégagent, avec deux filles qui rêvent de voir plein de muscles s’occuper de leur carrosserie… en lavant leur voiture.

 .

La caserne de Lyon Corneille (qui semble avoir beaucoup moins de moyens, leur vidéo semble être faite au téléphone portable…) a décidé de surfé sur la vague Happy de Pharell Williams.

 .

A Saint Priest, c’est plus court et surtout humoristique (enfin…) avec encore un peu de Pharell dedans.

 .

Un peu plus loin à Givors, c’est une vidéo pleine d’humour avec du playback sur tous un tas de chansons connues, avec un remix dance de Pirate des Caraïbes sur la fin.

 .

Si vous en voulez encore, vous pouvez aussi jeter un œil au libdub déjanté des pompiers de Bagnols sur Cèze, ou à nouveau au Happy de Pharell Williams qui sert de base à la vidéo des soldats du feu de Lorient.

A Auxerre, ils mettent surtout en avant leur compétences de soldats du feu, justement… avant de nous montrer un peu la fête quand même.

A Chazay sur Morancé, ils sont plus malins, ils ont joué la carte du sexy en sortant le personnel féminin, tandis qu’à Saint Nazaire, c’est un mélange de Brésil (actualité oblige) et de légo qui prédomine (pour le coup celui de l’année dernière était plus déjanté…).

Et beaucoup d’humour aussi à la Côte d’Emeraude avec plein de playback de différentes chansons

Bref, cette année, encore une fois, ça va chauffer dans les casernes…

Ça vous tente, vous, le bal des pompiers ?

.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 145 autres abonnés