Archive

Archives d’Auteur

Kadebostany – Concours inside

22/07/2014 4 commentaires

Aujourd’hui, je souhaiterais vous parler d’un groupe dont j’avais entendu parler il y a quelques mois, mais sur lequel je ne m’étais pas plus penché que ça, même si les deux ou trois chansons que j’avais entendues m’avaient bien plus. Si vous êtes allés voir Stromae à Fourvière il y a quelques semaines, vous avez pu les voir en première partie, il s’agit de Kadebostany.

 kadebostany

.

Le groupe a été fondé au départ en 2008 par le seul Kadebostan, un producteur de musique électronique suisse, président autoproclamé de la Kadebostany, pays imaginaire situé quelque part dans les Balkans. Sa musique était assez difficile à qualifier, un mélange de pop, d’électro, parfois de hip-hop, etc… mais surtout accompagné d’une véritable fanfare. D’ailleurs, le premier album, Songs of Kadebostany,  sorti en 2011, était en réalité signé de The National Fanfare of Kadebostany.

Pour le deuxième album, Pop Collection, sorti à l’automne dernier, plus question de la fanfare nationale, mais les cuivres sont toujours bien présents. Ils se font toutefois plus discrets, et accompagnent avec subtilité et rondeur la musique toujours aussi variée, ainsi que la douce voix de la diva Amina, adoubée Ministre de Kadebostany.

Kadebostany - Pop collection

 .

Vous pourrez trouver plus d’infos sur Kadebostany et d’autres vidéos sur leur site internet ou sur leur page facebook, ainsi qu’une interview du groupe sur le blog Nom de Zeus Fabuleux.

kadebostan_et_sa_republique_1

La mauvaise nouvelle c’est donc que, comme moi, vous avez peut-être raté leur passage à Lyon, mais la bonne nouvelle, c’est que j’ai 2 exemplaires du dernier album, Pop Collection, à vous offrir. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit de laisser un petit commentaire juste en dessous. Bénéficiez d’une chance supplémentaire si vous me suivez sur facebook ou twitter et vous relayez le concours. Vous avez jusqu’au mardi 29 juillet à minuit.

.

Catégories:Musique Tags:, , ,

L’Invention du Passé : histoires de cœur et d’épée en Europe

19/07/2014 1 commentaire

Encore une fois je ne suis pas bien en avance, mais je voudrais quand même vous parler de l’exposition présentée actuellement (et jusqu’à lundi) au Musée des Beaux Arts de Lyon et qui a un titre à rallonge : L’invention du passé, histoires de cœur et d’épée en Europe 1802-1850.

affiche-expo_10x15_rvb

Déjà pour la dernière, Joseph Cornell et les surréalistes à New York : Dali, Duchamp, Ernst, Man Ray … je n’avais pas eu le temps de vous en parler. Bon, j’avais des circonstances atténuantes, j’étais à la Réunion pendant la plus grosse partie de l’exposition, et je n’ai pu la voir que le jour du finissage.

Pourtant, il faut avouer que le Musée des Beaux-Arts de Lyon avait fait les choses bien, puisque pour ces deux expos, une visite spéciale blogueurs avait était organisée. C’est ainsi que je me suis retrouvé en compagnie par exemple de Cloporte ou Toniolibero pour l’exposition en cours dont je vais vous parler rapidement.

Cette exposition rassemble plus de 200 œuvres du XIXème siècle représentant des événements qui se sont passés au Moyen-Age, à la Renaissance au XVIIème siècle. Vous y trouverez par exemple des tableaux signés de grands noms tels qu’Ingres (qui ne faisait pas que jouer du violon..), Delaroche, Delacroix (celui qui a peint La Liberté Guidant le Peuple, par exemple), mais également des lyonnais (très connus dans leur genre, faut pas croire) comme Fleury Richard ou Pierre Révoil.

Si vous faites une visite commentée (ce que je vous conseille, mais il ne reste plus que lundi à 12h15, désolé…) ou que vous prenez l’audio-guide (disponible aussi sur le site internet du musée), vous apprendrez que la sélection d’œuvres présentées peut se découper en deux parties, le genre anecdotique et le genre historique (ah ha, on fait moins les malins, hein?).

Le genre anecdotique, appelé également peinture troubadour, va plutôt s’attacher, comme son nom l’indique, aux anecdotes qui accompagne les faits historiques. C’est le cas par exemple de Valentine de Milan pleurant la mort de son époux Louis d’Orléans, assassiné en 1407 par Jean, duc de Bourgogne au salon, par Fleury Richard, ou encore, de Le Tournoi, par Pierre Révoil.

Fleury-François_Richard_-_Valentine_of_Milan_Mourning_her_Husband,_the_Duke_of_Orléans_-_WGA19449

Revoil Un Tournoi au XIVe siecle-1000

Par opposition au genre anecdotique, le genre historique propose lui une lecture plus politique des événements contemporains de l’époque, comme par exemple Les enfants d’Edouard, de Paul Delaroche, qui montre les enfants d’Edouard IV d’Angleterre juste avant qu’ils soient assassinés (peut-être, mais au moins enfermés) par Richard III pour prendre le pouvoir (c’est le thème de la pièce éponyme de Shakespeare) ou encore Paolo et Francesca, par Ingres (tiré de la Divine Comédie de Dante).

 RMN11746NU

paolo_and_francesca-large

Comme vous le voyez, la deuxième partie du titre de l’exposition, histoires de cœur et d’épée, n’est pas usurpée, l’ombre d’Eros et Thanatos plane dans le Musée des Beaux-Arts de Lyon. On se croirait presque dans une série du type comme les Tudor, les Borgia, voire même Games of Throne.

 .

Foncez donc ce week-end pour voir l’expo, et promis, pour la prochaine je m’y prends un peu en avance :-)

Plus d’infos sur le site internet du Musée des Beaux-Arts de Lyon. Vous pouvez aussi aller lire ce qu’en a pensé Cloporte ici.

.

A noter que l’exposition s’accompagne en réalité d’une deuxième partie présentée au Monastère Royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, et qui a pour titre L’invention du passé : Gothique mon amour. Cette deuxième partie dure jusqu’au 21 septembre, vous avez encore le temps d’y aller.

 affiche GMA sans logo

Catégories:Expos

Concert de soutien aux précaires à Fourvière

Petite article vite fait comme ça en passant pour vous annoncer la tenue demain (samedi 19 juillet) d’un concert exceptionnel au théâtre antique de Fourvière. Ca ne fait pas partie des Nuits de Fourvière, ne cherchez pas, mais ça devrait être une chouette soirée quand même.

Il s’agit d’un concert organisé par l’association Les amis de spectacle en lutte, qui regroupe, entre autres, les techniciens des Nuits de Fourvière.

 Concert Fourvière

Voici le pitch :

 « Cet évènement a pour but de récolter des fonds afin de soutenir la lutte dans laquelle notre profession s’est engagée ainsi que les personnes en situation de précarité de manière plus générale (L’épicerie sociale et solidaire, le Secours Populaire, l’ALPIL, Collectif unitaire 69).
Entre chaque concert la scène se transformera en tribune d’expression qui accueillera les représentants de différents organismes militants pour la cause qui nous unit. »

Au programme :

Carmen Maria Vega : si vous ne la connaissez pas, vous n’allez pas être déçu. C’est une véritable tornade, et je pense qu’un contexte comme ça ne peut que la chauffer encore plus. Elle fera probablement un mix entre ses chansons, celles de Boris Vian qu’elle interprète à merveille et celles tirées de la comédie musicale Mistinguett à laquelle elle est à l’affiche.

 .

Madame Olga : Un groupe de la région qui joue du rock français qui déménage. Pus d’infos sur leur page facebook.

 .

Le Son Etrange : le nouveau projet de DJ Stani qui officiait avant dans Le Peuple de l’Herbe ou Silmarils (cours vite). Plus d’info sur leur site internet ou leur page facebook.

 .

KorD : là par contre, je ne sais pas du tout ce que c’est, peut-être un DJ pour terminer la soirée ?
.

En tout cas, c’est donc demain samedi 19 juillet, ça commence à 19h, et ça coute 10€ (attention, pas de CB)

Plus d’infos sur la page facebook de l’événement, et vous pouvez réserver votre place ici.

A demain ?

.

Catégories:Musique Tags:, ,

la photo du mois – juillet

C’est désormais un rituel immuable, le 15 c’est le jour de la photo du mois. En effet, je participe à un groupe facebook du même nom qui rassemble des blogueurs qui doivent publier tous les 15 du mois une photo sur un thème choisi à l’avance.

Pour le mois de juillet, le thème a été choisi par Galinette et il s’agit d’une entrée (une entrée de maison, de parc, etc… pas le plat).

J’avais une chouette idée en tête, malheureusement je n’ai pas eu le temps de la réaliser. J’ai donc cherché une belle entrée du côté de Buxy, en Bourgogne, où j’étais ce week-end et voici ce que j’ai trouvé :

Entreé Buxy

 J’espère que ça compte pour une entrée :-)

.

N’oubliez pas non plus d’aller faire un tour sur les blogs des autres participants :

Memories from anywhere, Anne, Christophe, Pixeline, Les bonheurs d’Anne & Alex, Filamots, La Fille de l’Air, Laurent Nicolas, Frédéric, Giselle 43, Calamonique, Annick, Mimireliton, Maria Graphia, La Berlinoise, The Singapore Miminews, Ann, Lucile et Rod, El Padawan, Lavandine83, Dr. CaSo, Crearine, hibiscus, Alexinparis, Renepaulhenry, A chaque jour sa photo, La Dum, Krn, Julia, Akaieric, Claire’s Blog, Cynthia, Nicky, François le Niçois, Un jour, une vie, Tataflo, Homeos-tasie, Kantu, Cécile – Une quadra, Agnès, Nie, Blogoth67, Fanfan Raccoon, Laulinea, Lau* des montagnes, Dame Skarlette, Oscara, Galinette, Sylvie, Marie, Testinaute, Alice Wonderland, BiGBuGS, Sandrine, Laurie, Ava, DelphineF, Elsa, Blue Edel, Lyonelk, La Nantaise à Paris, Cricriyom from Paris, Mamysoren, Gilsoub, Isa ToutSimplement, Eurydice, princesse Emalia, Céline in Paris, Gizeh, Cécile Atch’oum, Xoliv’, MauriceMonAmour, Isa de fromSide2Side, MissCarole, Isaquarel, Pilisi, Chat bleu, Lavandine, Cara, Chloé, eSlovénie, Rythme Indigo, Mahlyn, Tuxana, Louisianne, Aude, magda627, Les Filles du Web, A’icha, KK-huète En Bretannie, Marmotte, Champagne, Josiane, Thalie, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Arwen, Woocares, Alban, The Parisienne, Philae, Bestofava, Sephiraph, Guillaume

.

Catégories:Divers

Le bal des pompiers

10/07/2014 1 commentaire

Je vous en avais parlé il y a deux ans, c’est désormais une tradition bien implantée dans notre ère technologique, les bals des pompiers font maintenant leur promo sur les internets et rivalisent d’imagination.

bal des pompiers

C’est ainsi que les pompiers de Gerland se sont cette année inspirés des Tutos déjantés de Jérôme Niel sur Canal + pour promouvoir leurs Nuits Blanches :

 .

A Confluence, les pompiers ont tablé sur les fantasmes qu’ils dégagent, avec deux filles qui rêvent de voir plein de muscles s’occuper de leur carrosserie… en lavant leur voiture.

 .

La caserne de Lyon Corneille (qui semble avoir beaucoup moins de moyens, leur vidéo semble être faite au téléphone portable…) a décidé de surfé sur la vague Happy de Pharell Williams.

 .

A Saint Priest, c’est plus court et surtout humoristique (enfin…) avec encore un peu de Pharell dedans.

 .

Un peu plus loin à Givors, c’est une vidéo pleine d’humour avec du playback sur tous un tas de chansons connues, avec un remix dance de Pirate des Caraïbes sur la fin.

 .

Si vous en voulez encore, vous pouvez aussi jeter un œil au libdub déjanté des pompiers de Bagnols sur Cèze, ou à nouveau au Happy de Pharell Williams qui sert de base à la vidéo des soldats du feu de Lorient.

A Auxerre, ils mettent surtout en avant leur compétences de soldats du feu, justement… avant de nous montrer un peu la fête quand même.

A Chazay sur Morancé, ils sont plus malins, ils ont joué la carte du sexy en sortant le personnel féminin, tandis qu’à Saint Nazaire, c’est un mélange de Brésil (actualité oblige) et de légo qui prédomine (pour le coup celui de l’année dernière était plus déjanté…).

Et beaucoup d’humour aussi à la Côte d’Emeraude avec plein de playback de différentes chansons

Bref, cette année, encore une fois, ça va chauffer dans les casernes…

Ça vous tente, vous, le bal des pompiers ?

.

Cart’1 x Bon Clic Bon Genre – Concours inside

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je suis un grand fan de Street art. Un jour il faudra que je vous montre ma collection de photos prises un peu partout (Lyon, Paris, Melbourne, Lisbonne, La Réunion, etc..). En particulier à Lyon on a pas mal de bons artistes. Depuis quelques temps, on voit de plus en plus de street artistes investir les galeries. Par exemple à Lyon, en ce moment vous pouvez voir des œuvres de JM Robert et de Big Ben à la Galerie SBK jusqu’au 1er aout.

robert-ben-juill

 

Mais le street art peut également se cacher chez des particuliers ou dans des magasins. C’est partant de ce constat que le magasin de chapeaux et accessoires lyonnais Bon Clic Bon Genre (également présent sur internet) a décidé de faire appel au graffeur Cart’1 pour sa déco.

2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (12)

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais sachez qu’il a réalisé la plupart des portraits peints sur les murs de La Demeure du Chaos. Il est également très actif en Amérique du Sud où il est un peu plus libre de s’exprimer là où il veut. Toutes ses œuvres sont visibles dans sa galerie Flickr et vous pouvez aussi le suivre sur facebook.

J’avais été invité à suivre l’évolution de son travail, mais malheureusement je n’ai pas pu y aller car j’étais en vacances. Aurélie qui travaille chez Bon Clic Bon Genre m’a très gentiment envoyé quelques photos du work in progress.

 2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (02)

2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (04)

2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (07)

2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (09)

2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (10)

2013-09-07 Bon Clic Bon Genre (11)

.

Et d’ailleurs, ce n’est pas la seule chose qu’elle m’a envoyée, car j’ai 3 bons d’achats de 20€ à vous offrir à valoir sur tout magasin (ou sur la boutique en ligne pour les non lyonnais). Pour les gagner, rien de plus simple, il vous suffit de me donner en commentaire le lien de l’article que vous préférez sur la boutique en ligne. Je vous offre une chance de plus si vous me suivez et si vous partagez cet article sur facebook ou twitter. Vous avez jusqu’au lundi 14 juillet mardi 15 juillet à minuit pour participer.

N’hésitez pas à aller le voir, ils sont très sympa. Le magasin Bon Clic Bon Genre se situe 2 rue Fernand Rey dans le 1er arrondissement de Lyon.

.

Catégories:Divers Tags:, , ,

Fantastic Capote et Wonder capote

04/07/2014 2 commentaires

C’est l’été, peut-être les vacances pour vous, les esprits s’échauffent, les corps aussi et on se lâche. On Sexprime, le site internet de l’INPES (Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé) qui parle de sexualité pour les ados l’a bien compris et il vient de lancer une nouvelle campagne pour promouvoir le préservatif (masculin et féminin) avec un petit film d’animation légèrement wtf.

fantastic-capote-et-wonder-capote0

Le site a l’air assez bien fait, avec différentes rubriques en fonction des questions que peuvent se poser les ados (anatomie, première fois, plaisir, santé, etc…). Il y a notamment des petites vidéos, comme par exemple une mini sitcom intitulée Puceaux. Si vous avez des ados dans votre entourage, n’hésitez pas à leur parler de ce site.

puceaux

.

Catégories:Divers Tags:

Soutenez Suissa

Pour les 2 ans de mon blog, je vous avais fait gagner des albums d’un artiste lyonnais que j’aime bien et qui revient dans l’actualité, Suissa (vous pouvez relire l’article ici).

Suissa – crédit photo Jean Christophe Mazué

Suissa – crédit photo Jean Christophe Mazué

Pour le prochain album, par contre il va falloir faire un petit effort puisque cette fois il a besoin de vous. En effet, il est en ce moment en pleine campagne de financement participatif.

Pour son premier album, Chante et Tais-toi, Suissa avait réuni quelques amis, sa guitare et son plus beau stylo et il nous avait livré des chansons qu’il qualifie lui-même de chaloupées. Un brin d’humour dans des textes bien ficelés pour une musique entrainante, le résultat était un album que je vous recommande. Voyez plutôt :

.

C’est lors d’une tournée à la Réunion que l’avenir du deuxième album s’est joué. En effet, Suissa et son batteur Hadrien Santos Da Silva tombent amoureux de cette ile et d’une musique traditionnelle, le Mayola, classée au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité depuis 2009 (j’avais prévu de vous en parler lors de mon séjour à l’automne dernier, mais bon, c’était pas des vacances, quoi….). Ce sera le fil conducteur du deuxième album, ainsi que d’autres musiques du monde.

L’album est bien avancé, l’enregistrement a même commencé au studio de l’Hacienda à Tarare, mais la route est encore longue avant la sortie de l’album et un peu de soutien est indispensable, notamment pour le pressage des CD, la création de l’art work (pochette, affiches, etc…), et le tournage d’un clip, outil indispensable pour la promotion.

Petite présentation vidéo :

.

Pour les aider, vous trouverez tous les détails sur le site Kiss Kiss Bank Bank. Dépêchez-vous, il ne reste plus que 10 jours…

Plus d’infos également sur la page facebook de Suissa (attention il fait des blagues, notamment dans sa dernière vidéo concernant la campagne de souscription).

.

Imagine Brazil

29/06/2014 1 commentaire

Inutile de le nier, la coupe du monde de futchball attire tous les regards vers le Brésil. La plupart des marques ou des enseignes se sont mises aux couleurs vert-jaune-bleu du drapeau du Brésil (chouette collection de déco et accessoires chez Nature et Découvertes, par exemple…), et le Musée d’Art Contemporain de Lyon (aka MAC) surfe lui aussi sur cette vague avec la nouvelle expo ouverte depuis jeudi : Imagine Brazil.

2014-06-04 Imagine Brazil (01)

Le principe se rapproche de ce que l’on voit en général à la Biennale d’Art Contemporain. Tout commence par 3 commissaires : Thierry Raspail, directeur du MAC Lyon et de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon, Gunnar B. Kvaran, Directeur du musée Astrup Fearnley d’Oslo et commissaire de la dernière Biennale d’Art Contemporain de Lyon, et Hans-Ulrich Obrist, galeriste à Londres et commissaires de multiples expositions à travers le monde (lire son portrait ici)

Ces 3 commissaires ont invité 14 jeunes artistes représentatifs de la scène artistique contemporaine du Brésil, qui ont eux-mêmes été invités à choisir un artiste brésilien plus installé qui les inspire. Au total, ce sont donc 27 artistes brésiliens (un artiste installé, Tunga, a été invité deux fois) qui sont présentés ici.

En réalité, ce n’est pas spécifiquement la Coupe du Monde qui a inspiré cette exposition, car elle a été déjà présentée cet hiver au musée Astrup Fearnley d’Oslo (d’où la présence de Gunnar B. Kvaran). Si vous vous rappelez de l’exposition Indian Highway IV qui avait été présentée au MAC en 2011, elle avait déjà été présentée à Oslo avant.

La diversité des artistes brésiliens se retrouve en particulier dans la palette de médiums exposés, qui couvre un large spectre, de la peinture à la sculpture (y compris des bronzes), en passant par le dessin ou la vidéo, sans oublier les installations géantes.

2014-06-04 Imagine Brazil (05) - A Ruina - Mayana Redin - 2013

A Ruina – Mayana Redin – 2013

2014-06-04 Imagine Brazil (31) - Marulho (la Houle) - Cildo Meireles

Marulho (la Houle) – Cildo Meireles – 1991-1997

2014-06-04 Imagine Brazil (34) - Nostalgia, sentimento de classe - Jonathas de Andrade

Nostalgia, sentimento de classe – Jonathas de Andrade – 2012

2014-06-04 Imagine Brazil (27) - Pedro Moraleda

Pedro Moraleda – 1999

.

On retrouve également certains artistes déjà présentés à Lyon, comme Paulo Nimer Pjota qui a réalisé la fresque sur la façade de la Sucrière pour la dernière biennale (encore visible aujourd’hui), ou encore Thiago Martins de Melo avec ses peintures géantes presque naïves mais pourtant très complexes.

2014-06-04 Imagine Brazil (08) - Paulo Nimer Pjota

Sintese entre ideias contraditorias e a pluridade do objeto como imagem (Synthèse entre des idées contradictoires et la pluralité des objets comme images) – Paulo Nimer Pjota – 2012

2014-06-04 Imagine Brazil (50) - Thiago Martins de Melo

A torre, ou a hora do galo impede o olho por olho (La tour, ou l’heure du coq empêche l’oeil pour oeil) – Thiago Martins de Melo – 2013

Prenez également le temps de regarder les vidéos, notamment Quarta-Feira da Cinzas / Epilogue (Mercredi des Cendres / Epilogue) de Rivane Neuenschwander, ou A banda dos sete (L’orchestre des sept) de Sara Ramo, ou encore Automovel de Cinthia Marcelle qui m’ont toutes les trois beaucoup plu.

Enfin, une grande salle est entièrement dédiée aux livres d’artistes, qui peuvent être en cuivre, en pierre, en porcelaine, en carte touristique, etc… Très intéressant concept.

2014-06-04 Imagine Brazil (45)-Fabio Morais

Da serie oceanos (indico) [de la série océans (indien)] – Fabio Morais – 2006

.

Au final, j’ai beaucoup aimé cette exposition justement pour sa diversité. Ainsi, on ne reste pas bloqué sur un artiste dont on n’apprécie pas le travail (les objets blancs de Fernanda Gomes pour moi…), il suffit de passer à la salle suivante pour retrouver quelque chose d’intéressant ou qui nous parle plus.

Tout comme la précédente exposition du MAC, Motopoétique, je pense qu’Imagine Brazil est une exposition qui devrait plaire au plus grand nombre et je m’en réjouis. Je pense que c’est une bonne idée pour un musée d’art contemporain d’alterner des expositions thématiques peut-être plus accessibles comme ici avec des expositions plus exigeantes (indispensables à la diffusion de la création artistique, mais où le grand public sera moins peut-être moins réceptif).

 .

Ne manquez pas en parallèle, au 3ème étage du musée, l’exposition Rabbit Hole d’Oliver Beer, notamment son installation géante qui trône au milieu de la salle. Il s’agit d’une pièce dont la forme a été étudiée pour amplifier la résonance de certains sons produits par du chant. N’hésitez pas à rentrer à l’intérieur, c’est fait pour. Si vous venez un mercredi, un samedi ou un dimanche, vous aurez même l’occasion de tester le dispositif avec des chanteurs lyriques, c’est très impressionnant. Sinon, il vous faudra pousser la chansonnette…

2014-06-04 Imagine Brazil (58) -Rabbit Hole - Oliver Beer

Rabbit Hole – Oliver Beer

.

Par contre, vous pouvez tout à fait manquer l’œuvre-exposition Rebirth of the Bath House, de Ben Schumacher, qui est, elle, tout à fait dispensable à mon gout…

Les expositions durent jusqu’au 18 aout, et vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site internet du MAC Lyon.

.

Musique de pub Balsamik – Talisco

28/06/2014 1 commentaire

Quand je vous parle de musique de pub, la plupart du temps ce sont des pubs pour des voitures. Aujourd’hui, c’est une pub pour un site de vêtement dont je veux vous parler. Impossible de passer à travers, vous l’avez forcément vue.

.

La musique de cette pub est signée du jeune artiste Talisco, Jérôme Amandi de son vrai nom.

talisco

J’aime beaucoup cette chanson, je trouve que c’est une véritable invitation au voyage et c’est visiblement l’idée qu’a pris le jeune parisien, alors qu’on le croirait tout droit sorti du sud des Etats-Unis, quasiment avec son cheval qui l’attend à la sortie du saloon.

Côté musique, on retrouve une électro mi-pop mi folk sautillante rehaussée d’une guitare rythmique incisive. Initialement prévu en février dernier, son premier album Run vient de sortir sur le label indépendant Roy Music, sous la houlette du producteur Antoine Gaillet (à qui l’on doit les albums de M83 par exemple). Je vous encourage à y prêter une oreille, il est bourré de tubes en puissance. Pas l’album du siècle, mais ça se laisse très volontiers écouter, et on y aura probablement droit dans les mois à venir.

 Talisco - Run

Le titre phare de l’album, qui s’appelle donc Run également, est carrément accompagné d’un court-métrage de 10 min, cette fois-ci dans un décor un peu plus hostile vraiment digne d’un western moderne.

Plus je l’écoute et plus je regrette de ne pas avoir été disponible pour son petit show case organisé par Virgin Radio à la Marquise il y a quelques mois…

Après avoir fait sensation il y a quelques mois au printemps de Bourges, on le retrouvera cet été dans quelques festivals comme Solidays et le Paléofestival, mais surtout le 10 octobre à L’Epicerie Moderne à Feyzin, en compagnie de Gush (autre groupe français qui monte) et Birdy Hunt.

Retrouvez plus d’informations sur son site internet ou sur sa page facebook, ainsi qu’un live report de son concert à la Cigale il y a quelques semaines sur le blog United States of Paris.

Ça vous plait ce genre de musique ?

 .

Catégories:Musique
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 127 autres abonnés